Randonnée la Dame de Chambrille
© Département

Les contes et légendes en Deux-Sèvres

la légende de la main rouge

dans le Marais poitevin


Le bras ou la main rouge est une forme de Croquemitaine, un personnage maléfique destiné à décourager les enfants de s’approcher de l’eau.
A l’époque, dès qu’un petit enfant, se rendant à l’école en barque, se penchait un peu trop au dessus de l’eau, hop, la main rouge ensanglantée surgissait pour entraîner l’enfant jusqu’au fond des Marais et le noyer.
Une astuce imparable qu’avaient trouvé les parents pour que les petits loups de mer ne s’approchent pas de l’eau.

randonnée au coeur
du marais poitevin

le sentier de port-en-port

Une petite balade pédestre et pédagogique vous fera découvrir Magné au cœur du Marais poitevin et la légende de la main rouge. Le départ se trouve sur le parking du 11ème GRCA et suivez les balises.

La légende de la main rouge dans le Marais poitevin
© S. Bonnet

la légende de mélusine

la fée serpente

La légende raconte qu’elle a construit à Parthenay, Niort, Champdeniers, Clussais-la-Pommeraie, Lusignan, Mervent, Vouvant ou La Rochelle… Mélusine, c’est avant tout l’histoire d’un pacte et d’interdit, de monstruosité et de transgression. Raymondin de Lusignan tombe amoureux de Mélusine, et la demande en mariage. Mélusine accepte de l’épouser seulement s’il ne cherche pas à la rencontrer le samedi.
Raymondin tient sa promesse et ils vécurent heureux, donnèrent naissance à dix enfants. Mais un jour, le frère Raymondin sème le doute : ‘ne penses-tu pas que le samedi elle se cache pour te tromper ?’
Raymondin finit par regarder par le trou de la serrure et surprend Mélusine dans son bain, femme jusqu’au nombril, serpent en dessous, dotée d’une énorme queue burelée d’argent et d’azur. La fée se jette alors par la fenêtre du haut de la tour en poussant un cri surnaturel et effroyable.

randonnées à la rencontre de mélusine

Mélusine était une bâtisseuse unique. Elle transportait les pierres dans sa robe et d’un seul geste, elle pouvait créer des monuments. On lui attribue de nombreux monuments dans le département des Deux-Sèvres et aux alentours. le château de Parthenay, l’église Notre Dame de Niort…

Légende de Mélusine
© S. Bonnet

le saviez-vous

LES HISTOIRES DU MONDE ENTIER PROVIENNENT
DU NOMBRIL DU MONDE


 
Haut lieu légendaire de Gâtine, le village de Pougne-Hérisson est reconnu comme l’authentique Nombril du Monde. Il se dit que tous les contes, toutes les histoires et les plus beaux mensonges y sont nés. Un jardin sonore leur est dédié. Explorez cet espace végétal atypique, découvrez ses installations mécaniques, ludiques et artistiques, et déambulez au gré des appels sonores.

RENDEZ-VOUS AU NOMBRIL

la légende de chambrille

la transformation du sol en grenats

Il était une fois au bord du ruisseau de Chambrille, qui se jette dans la Sèvre à la Mothe-Saint-Héray, un château : le castel de Font Querré. Son châtelain, Amaury, ayant perdu sa femme ne vivait plus que pour sa fille Berthe. Cette dernière était d’une beauté remarquable. La jeune fille tomba amoureuse de son jeune voisin, Guy de Trémont qui le lui rendait bien…

Mais, le père de Berthe, Amaury, a décidé un jour de marier sa fille Berthe à son ami, le baron Tutebert de Chambrille. Berthe épousa donc Tutebert. Mais étant très éprise de Guy, elle multipliait les rendez-vous en cachette sous les grands arbres et ils se séparaient « Quand l’aube blanchissait l’horizon aux premiers chants du coq du Payré ».

Ayant quelques soupçons, Tutebert se leva un matin avant le chant du coq et surprit les amants près du ruisseau. Tirant son épée, il les poignarda. Berthe, morte sur place, se transforma en rocher baptisé « Dame de Chambrille », tandis que Guy mortellement blessé s’enfuit au fond de la vallée en perdant son sang goutte à goutte. Chaque goutte, dès qu’elle touchait le sol, se transformait en grenat. Ces cailloux charriés depuis ce temps par le ruisseau qui a creusé la vallée dont le nom est aujourd’hui « Vallée aux Grenats ».

Son corps repose sous une dalle de pierre visible le long du ruisseau.

la randonnée
de la dame de chambrille

Dame de Chambrille
© S. Bonnet