Les Deux-Sèvres, authentique terre de traditions, où perpétuent les rites culturels ancrés. Ici, vous retrouverez facilement le pâté de Pâques, véritable recette locale, qui fait partie du rituel des repas de famille le jour de Pâques. Attendu de tous, il réunit les générations de par sa gourmandise et sa générosité les jours de fête.

paté de paques; recette de paques; recette paté de paques

 

Le pâté de Pâques, une spécialité locale du Poitou 

 

Le pâté de Pâques est un pâté en croûte à la viande, dans lequel on y incorpore des œufs durs au centre de la farce, ce qui laisse entrevoir un joli visuel à la découpe. Idéal pour les repas de famille, vous pouvez le manger en entrée, chaud ou froid avec une salade verte. La tradition veut que ce pâté de Pâques soit dégusté pour la fête de Pâques en hommage aux origines religieuses du territoire. 

Le pâté de Pâques est aussi appelé goguenion ou goguenioche en Touraine et en Poitou. Ce patois ne vous est peut-être pas familier. A l’époque, on appelle un goguenion, un mélange de fruits cuits formant un pain de fruits, que l’on incorpore entre deux pâtes. Ce mot vient de gogue, qui signifie “ventre d'animal”. Vous comprenez mieux le nom patois du pâté de Pâques, composé de farce à la viande entre deux pâtes feuilletées, formant un véritable pain à la viande. 

Le saviez-vous

La légende raconte... 

 

Le traditionnel pâté de Pâques poitevin fait l’objet de nombreuses légendes. Il est dit que « Si vous consommez un pâté fait avec des œufs pondus le vendredi saint, vous serez protégés pour un an des morsures de serpents. »

Une recette de Pâques traditionnelle

 

Le pâté de Pâques doit son nom à ses origines culturelles ancrées. Cette recette est baptisée de la sorte pour marquer la fin du jeûne de Carême. En effet, durant ce jeûne religieux, il était interdit de consommer de la viande et des œufs pendant une période de 40 jours. La population se nourrissait uniquement de poissons et de légumes. Cette période d’abstinence prend fin à Pâques avec l’intégration de la viande dans les repas familiaux, afin de célébrer la résurrection du Christ. Ainsi, les œufs, conservés durant la période du jeûne, sont intégrés à la recette. 

De plus, la symbolique de cette recette est forte puisque les œufs représentent la naissance et le renouveau. En effet, dès l’Antiquité, le peuple Perses, ainsi que les Romains et les Egyptiens ont pour tradition d’offrir des œufs décorés de peinture afin de célébrer la nouvelle saison du printemps. Ce rituel a ensuite été repris par l’Eglise en commémoration de la renaissance de Jésus-Christ, ressuscité le jour de Pâques.

 La recette familiale du pâté de Pâques d’Adeline, transmise par sa grand-mère Georgette

"Mes filles sont adeptes, la recette devrait normalement vivre avec une génération supplémentaire." Adeline

 

INGRÉDIENTS

 

  • 2 pâtes feuilletées 

  • Entre 6 et 8 oeufs selon le moule + 1 jaune

  • 800g de viande hachée : moitié veau, moitié porc

  • 1 bouquet garni

  • 1 oignon piqué de clous de girofle 

  • 1 échalote 

  • Sel

  • Poivre 

  • Du 4 épices 

  • 1 cuil. à soupe de vin blanc ou madère

PRÉPARATION​

 

  1. Faire cuire la viande hachée en pâté dans une grande poêle à feu doux, avec le bouquet garni, l'oignon piqué de clous de girofle, l'échalote, une pincée de sel, du poivre et du 4 épices selon votre goût, et le vin blanc, pendant 1h à 1h30. Petite astuce pour les plus pressés, on peut remplacer la viande par du pâté marmite qu'il faut simplement faire fondre avec les aromates. 
  2. Pendant ce temps, faire durcir les oeufs.
  3. Lorsque le pâté à un peu refroidi, étaler une première pâte, mettre le pâté dessus puis les œufs coupés en 2. Recouvrir avec la seconde pâte et souder les bords entre eux. Badigeonner le dessus avec un jaune d'oeuf. 
  4. Placer une petite cheminée au centre et enfourner à 200° pour 30 minutes environ.

 

VOUS AIMEREZ AUSSI