Prin-Deyrancon ou la Guerre des boutons

  • L'église Notre-Dame de Dey à Prin-Deyrançon
  • Puits, hangar et église Notre-Dame de Dey
  • Un bosquet à Dey

En 1402, Dey-Rançon était alors la commune la plus vaste du département. Après la Révolution, les deux principaux villages sont réunis pour former Deyrançon. Mais, tout au long du XIXè s., une forte rivalité s’installe entre les habitants du marais tourbeux et de la plaine viticole. La mairie est ingouvernable, si bien que le Petit-Breuil devient chef-lieu de la commune en 1856. Pour mettre fin aux querelles, les Prinois réclament l’année suivante la construction à Dey d’une mairie et d’une école. En 1903, Deyrançon est divisée en Prin-Deyrançon et Le Petit Breuil-Deyrançon. En 1971, est concrétisé le projet de rattachement du Petit-Breuil à Mauzé-s.-le-Mignon. Ce paisible bourg, arrosé par 12 km de cours d’eau, fleure bon la campagne et invite à de longues promenades.

A voir : Notre-Dame de Dey, lavoirs, tourbières de Prin, cinq arbres classés arbres remarquables des Deux-Sèvres.

Prin-Deyrancon ou la Guerre des boutons - 79210 PRIN-DEYRANCON

M’y rendre avec Google Maps

Aux Alentours