Current Size: 100%

Vous croyez qu’il y a eu des ours dans les Deux-Sèvres ?

Sean

Par Sean

le vendredi 29 mars 2013

Voir les commentaires

  • Vous croyez qu’il y a eu des ours dans les Deux-Sèvres ?

Voilà bientôt deux ans que j’ai jeté mon dévolu sur les Deux-Sèvres.

Et bien que ses paysages me rappellent souvent mon pays, c’est une contrée assez originale pour un irlandais. Tenez par exemple, vous imaginez des ours vivre dans les Deux-Sèvres ? Je dois dire que sans ma Belle (mon épouse a grandi dans les Deux-Sèvres), je n’aurais peut-être jamais connu le bonheur que me procure ce département. À ce propos, il faut absolument que je vous raconte cette histoire d’ours.

 

Quand on est irlandais, les châteaux et les manoirs hantent à jamais votre culture. Alors de temps à autres, je sillonne les Deux-Sèvres en quête de vieilles histoires qui me rappellent à mes origines. Ce jour-là, aucune excursion particulière n’est au programme. Je quitte Niort au fil de la Sèvre et j’emprunte les départementales en direction de Saint-Maxire. Au sortir de la ville, un panneau indique le château de Chantemerle. Il fait beau et ce nom sonne comme la promesse d’une ritournelle champêtre. Je m’offre une escale dans le vieux bourg de Surimeau. Et puisque ma Belle ne m’attend que dans la soirée, cela me laisse largement le temps de gagner le parc du château à pied.

 

itinéraire de rando deux sevres

Circuit des Sentiers de Sainte Pezenne

Permettez-moi de vous inviter à découvrir ce petit coin à deux pas de Niort.

Car, même si vous ne partagez pas ma passion pour la vieille pierre, le coteau de Chantemerle dissimulé dans une boucle de la Sèvre mérite à lui seul le détour. Les amateurs d’ornithologie ou de botanique se réjouiront d’une telle diversité.

 

Malheureusement ce jour-là, la nature avait choisi de se jouer de mon ignorance en la matière ! Je suis sur le chemin du retour lorsque je décide de confectionner un bouquet de cette éclatante petite fleur blanche, dont se parent les sentiers au mois de mars. J’espère surprendre ma Belle avec cette attention printanière.

 

Dès mon retour, je lui tends les fleurs avec le même enthousiasme que j’ai mis à les cueillir. Elle regarde le bouquet. Je la regarde. Elle me regarde. Et son éclat de rire m’indique clairement que ma maladresse a encore agi.

- De l’ail ?! Tu veux dire que j’ai ramassé de l’ail ?!

- Tu dois être encore bien enruhmé pour ne pas l’avoir senti.

 

Je n’en reviens pas !

Je lui ai composé un bouquet d’ail des ours qui fleurit au printemps dans les Deux-Sèvres. Et puisque les vertues de l’ail sont bonnes pour le rhume, je consens à cuisiner mon bouquet en omelette.

ours en deux sevres

Ail des Ours en Deux-Sèvres - copyright Guy Barbot

 

Désormais, je saurai reconnaître cette drôle de petite fleur. Alors si vous avez une bonne recette à me conseiller, je suis preneur ! Par ailleurs, je suis toujours curieux de savoir si les ours s’en sont un jour délectés dans notre département.
Histoire naturelleNatureBalades, randonnéesCarnet de voyageLes petits coins secrets

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme