Current Size: 100%

Sur les traces de l’histoire de Gourgé

Laurent

Par Laurent

le samedi 21 septembre 2013

Voir les commentaires

  • Sur les traces de l’histoire de Gourgé

Gourgé est une petite commune proche de Parthenay et Saint Loup-sur-Thouet qui illustre le charme des Deux-Sèvres rurales. Elle possède un patrimoine qui mérite une visite.

L’historien amateur Michel Charron a établi une présence préhistorique, gallo-romaine et mérovingienne mais la première mention écrite connue du nom de la localité (Curgiacum à l’époque) remonte à une charte de 889 du roi Eudes. Gourgé fêtera ainsi ses 1125 ans d’existence officielle en 2014. Selon une pancarte touristique, elle cache plusieurs souterrains. Saurez-vous vous y faire guider ?

 

Aperçu de Gourgé depuis la place de l’église

Aperçu de Gourgé depuis la place de l’église

 

Le marteau de l’évêque

Selon la légende, au IVe siècle, le comte de Poitiers aurait offert un marteau à Saint Hilaire, évêque de la même ville et théologien de premier plan, en promettant d’édifier une église où atterrirait le marteau. Le comte aurait ainsi fait construire une église à Gourgé et une route, le Chemin de St-Hilaire (la voie romaine Poitiers-Nantes).

L’église Saint-Hilaire que nous connaissons est plus tardive. De style pré-roman carolingien, elle est assez réputée. Construite au IXe et Xe siècle, elle est une des plus anciennes de France. De cette époque, il subsiste le chevet, qui correspond à la partie située derrière l’autel.

 

Le chevet préroman ne se voit pas de la place, alors faites le tour pour découvrir l’arrière de l’édifice

Le chevet préroman ne se voit pas de la place, alors faites le tour pour découvrir l’arrière de l’édifice

 

De nombreuses transformations ont été apportées à cette église au cours du temps, qui ont largement modifié son apparence. Au XIIe siècle lui a été ajoutée une nef romane aux piles de style poitevin et un clocher carré. Puis l’édifice a été incendié lors des guerres de religion et à nouveau modifié. Plus récemment (XIXe siècle), elle a reçu deux bras de transept (lui donnant un plan en croix) et une ouverture en façade ouest.

L’intérieur est particulièrement coloré. Un vitrail représente Saint Hilaire.

 

 

Les piliers affichent les armoiries de Philippe de Commynes (conseiller de Louis XI et diplomate) et des seigneurs de la région.

Les piliers affichent les armoiries de Philippe de Commynes (conseiller de Louis XI et diplomate) et des seigneurs de la région.

 

Mais Gourgé abrite d’autres curiosités. Le cimetière contient une croix hosannière du XIIe siècle typique du Poitou, avec un autel.

 

La chapelle Notre-Dame de Poitiers, située tout près d’une autre grande croix.

 La chapelle Notre-Dame de Poitiers, située tout près d’une autre grande croix.

 

Il ne faut surtout pas quitter Gourgé sans emprunter le pont roman à sept arches, situé en contrebas du village. Il offre un cadre bucolique et romantique et il règne à ses abords un grand calme.

 

Ici, vous pourriez bien voir arriver une calèche empruntant la voie Saint-Hilaire.

Ici, vous pourriez bien voir arriver une calèche empruntant la voie Saint-Hilaire.

 

Un très bel ouvrage patrimonial, qui contribue au charme intemporel du Thouet

Un très bel ouvrage patrimonial, qui contribue au charme intemporel du Thouet

 

Tout près du pont se trouve un moulin à blé entrainé par la force de la rivière.

 

Le moulin a été utilisé jusqu’en 1966.

Le moulin a été utilisé jusqu’en 1966.

 

 

Barrage sur le Thouet au niveau du Moulin. La commune de Gourgé possède aussi plusieurs passages à gué pittoresques.

Barrage sur le Thouet au niveau du Moulin. La commune de Gourgé possède aussi plusieurs passages à gué pittoresques.
Beaux-artsHistoireLes petits coins secrets

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme