Current Size: 100%

Sur le chemin du vitrail à Ardin

Stendy

Par Stendy

le mercredi 23 août 2017

Voir les commentaires

  • Sur le chemin du vitrail à Ardin

La commune d’Ardin, située entre plaine et Gâtine, est une terre de légendes et cultive son statut de capitale.

Capitale de la Galipote tout d’abord, ce personnage fantomatique faisant peur aux habitants, dont le nom fut donné à la marche nocturne du mois de mai et au biscuit. Capitale aussi des lavoirs et fontaines, puisque le village compte une vingtaine de ce petit patrimoine.

Et depuis peu, le territoire de 1 248 âmes est aussi capitale du vitrail.

Première étape : direction l’église Notre-Dame

 

Vitraux de l'église Notre-Dame

 

Lovée entre les maisons et la route, l’édifice construit à la fin du XIIe siècle a bénéficié de travaux de rénovation ces cinq dernières années. Le changement majeur réside dans les vitraux, imaginés par l’artiste vidéaste de renommée internationale Sylvie Blocher, et réalisés par les ateliers Bataillou de Toulouse.

Sur ces vitraux au style contemporain, de simples prénoms féminins écrits en blanc se projettent sur les murs en fonction de l’inclinaison du soleil.

Sylvie Blocher« Ma proposition est à lire comme un parcours plutôt que comme une succession de vitraux indépendants, explique Sylvie Blocher. Un parcours entre deux mondes. Le monde religieux et le monde « profane ». Les prénoms c’est aussi mon engagement d’artiste qui est d’introduire dans certains lieux des personnes non citées. Des prénoms génériques, des prénoms de femmes, de mères, partageant l’église avec la figure de Marie. Des prénoms écrits mystérieusement à l’envers et qui projetés se liront à l’endroit. Le dedans et le dehors toujours en dialogue.

L’église Notre-Dame d’Ardin est à lire comme un bâtiment religieux mais aussi un patrimoine historique concernant beaucoup plus de personnes que les chrétiens qui l’utilisent. »

 

 

Les vitraux ayant été inaugurés cette année, la mairie d’Ardin a proposé cet été des visites guidées gratuites de l’édifice chaque jeudi, avec pour guide le maire himself !

D’autres visites sont organisées les 24 et 31 août 2017. Rendez-vous à 18h30 devant l’église.

 

Vitraux de l'église Notre-Dame


Deuxième étape : à la rencontre de Magali, vitrailliste

Pour continuer ce voyage sur le vitrail, je suis parti à l’Atelier de la Licorne rencontrer Magali Bauchy, vitrailliste installée à Ardin depuis un an.

Cet artiste du verre a eu de multiples vies avant de s’installer en Deux-Sèvres : les Beaux-Arts, l’école Boulle, la haute joaillerie dans les maisons Cartier et Chanel, ou encore le travail de la nacre en Polynésie.

Je vous invite à découvrir ce métier hors du commun dans la vidéo réalisée pour l’occasion.

artisanArts contemporainsBeaux-artsDeux-SèvresvillagevisiteAutrementHistoireLes gens d'iciAmbassadeur Deux-SèvresCamping caristeEn groupeEn soloEn FamilleTouristes à véloArtisanat d'artC'est gratuit !Les rendez-vous de l'histoireCarnet de voyageInclassablesLe saviez vous ?Les petits coins secrets

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme