Current Size: 100%

Prix Goncourt oublié : le destin littéraire d’un Deux-Sévrien, Ernest Pérochon

_Perrine

Par _Perrine

le mardi 24 juin 2014

Voir les commentaires

  • Prix Goncourt oublié : le destin littéraire d’un Deux-Sévrien, Ernest Pérochon

Un artiste très attaché aux Deux-Sèvres

Né en 1885 à Courlay (79) dans une famille protestante, Ernest Pérochon cherche à transmettre son amour pour les humbles, "les cherche-pains" comme il écrit et mettre en avant l’environnement qui le séduit : les Deux-Sèvres.

- enseignant de français et histoire-géographie à l'École Primaire Supérieure de Parthenay en 1904-1905

- service militaire à Saint-Maixent (entre Niort et Poitiers) en 1905-1907

Une vidéo vaut mieux qu’un long discours

 

 

« Ma vie, mon œuvre… »

ernest pérochonDémocrate et visionnaire, il a écrit pas moins de 19 romans, deux recueils de poèmes, sept livres pour enfants et un essai. Avec des termes révolus et tellement charmant comme les "se gringacer" (pour se disputer), "amignonner" (pour amadouer), sans compter ses descriptions poétiques de la nature qu’il compare à juste titre à des tableaux… Mais ce qui est me semble t-il le plus marquant c’est son avance sur son temps en défandant le droit des femmes et des enfants, les femmes ayant le premier rôle dans ses romans “D’instinct, elles trouveraient plus vite et plus sûrement les solutions de prudence. »

 

Un an après Marcel Proust, le jury du prix Goncourt récompense l’écrivain deux-sévrien :

- En 1909 son roman “Les creux de maison“ se trouve en feuilleton dans “l'Humanité“ (alors le journal de Jaurès).
- Son œuvre Nêne a obtenu le Prix Goncourt, un mélodrame porté sur le Grand Ecran !!
BressuireDeux-SèvresEcolevisiteTour NivelleHistoireConseils de ProsA deuxAmbassadeur Deux-SèvresEn situation de handicapEn soloA plusieurs famillesEntres amisEn FamilleLes rendez-vous de l'histoireLe saviez vous ?

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme