Current Size: 100%

Portrait d'un Ambassadeur des Deux-Sèvres : Lionel Boivineau

Stella

Par Stella

le jeudi 03 avril 2014

Voir les commentaires

  • Portrait d'un Ambassadeur des Deux-Sèvres : Lionel Boivineau

lionel boivineau


 

C'est l'histoire d'un photographe, Lionel Boivineau, qui sillonne les sentiers des Deux-Sèvres, son appareil rivé à sa rétine, à la recherche du petit coin secret

 

Aujourd'hui, j'avais envie de vous présenter un fidèle ambassadeur des Deux-Sèvres, par ailleurs également Instagramers Deux-Sèvres, qui s'est fait un nom, avec des clichés remarqués dans la presse locale, mais aussi dans les kiosques avec sa sortie de son édition "100 photos en Deux-Sèvres".

 

 

Lionel, où êtes-vous né ?

Niort, capitale des Deux Sèvres

 

Vous viviez en Deux-Sèvres depuis longtemps ? Où résidez-vous maintenant ?

J’y vis depuis que je suis né. Après quelques périples / deux voyages en Amérique du Sud (du Venezuela à la Bolivie) et les Antilles françaises, je me suis définitivement installé dans la région Poitou-Charentes.

 

Je vous ai rencontré à un instameet, un rendez-vous entre photographe amateurs ou professionnels. Et vous comment vous définiriez-vous ?

La frontière entre pro et amateur est ténue. Est-ce celui qui en vie (économiquement) ou celui qui en vie (passionnément) pour la photo ?

Je dirai que depuis l’avènement du numérique l’image s’est démocratisée et n’a jamais été aussi pratique et accessible.. je m’explique : hier il vous fallait acheter une pellicule de 36 poses + son développement, autant vous dire que l’on ne déclenchait pas à tout va. Aujourd’hui clic, on affiche la photo, elle ne convient pas, on la refait. Hier le résultat se regardait au compte fil sur une table lumineuse et bien souvent une semaine après la prise de vue. Et là c’était la surprise : bon pas bon. De plus, le travail de l’exposition nécessitait un minimum de connaissance : rapport ouverture diaph vous me direz c’est la même que pour un numérique d’aujourd’hui. Au bémol de la gestion de l’exposition : la dynamique des capteurs fait que l’on s’en sort bien dans toutes les situations. Hier, exposer une diapo telle qu’une Sensia ou provia n’était pas si évident que cela et les résultats pas toujours au RDV.

Je pratique la photo depuis l’âge de 18 ans (premier prêt paternel un spotmatic 500 pentax avec objectif à vis, oui oui cela a existé !).

Aujourd’hui, j’aurai du mal à me définir, c’est délicat comme question : disons que je suis un amateur éclairé.

Je ne crois pas que IG ou d’autres, tel que 500 px, auraient existé à l’âge du fil négatif ou positif (diapositive). Pour ma part j’ai collaboré avec le Courrier de l’Ouest pendant quelques années comme pigiste photo. Alors étais-je un pro à ce moment-là ?

Donc vous l’aurez compris je ne vis pas de la photo mais vis beaucoup pour elle…d’ailleurs j’ai toujours un boitier sur moi..

 

Que préférez-vous photographier ?

Je suis un photographe du moment qui cherche à immortaliser l’instant. La photo est aussi un moment de partage avec son sujet. Par exemple je me vois mal photographier C Coutenceau sans lui parler cuisine !!. J’aime autant les photos d’action de danse que l’instantanéité et le partage avec l’autre. Le Courrier de l’Ouest m’a appris beaucoup, mon dernier travail affine cette pratique.

Quels conseils donneriez-vous pour réussir une photo ?

  • Premièrement, maitriser le couple vitesse /diaph. Et les multitudes touches de fonctions de son appareil ;
  • Deuxio, faire le tour d’un sujet et visiter (à 360 degré) tous les angles possibles et ne pas hésiter à faire et refaire.
  • Troisio : Regarder le travail des autres et expérimenter
  • Quatre : être humble.

 

Quelle est votre notion de beau ?

Elle est relative et tellement subjective. Pour moi une photo doit avant tout véhiculer une émotion. Notre rôle est de transmettre une information, de poser un regard sur le monde qui nous entoure et de partager notre vision des choses.

A ce titre j’affectionne tout particulièrement le travail de Mr Salgado (la main de l’homme) Le travail de Reza et ses collaborations avec le national géographique ; En vrac le travail de JR, Sarah Moon, Steve McCurry, Doisneau , Brassai.

 

Et votre petit coin préféré en Deux-Sèvres ?

J’adore le Marais poitevin. Il faut prendre le temps de le découvrir en canoë et le matin de préférence.. J’adore aussi suivre la Sèvre jusqu’à Marans la ballade est super mais il en existe bien d’autres.

 

Vous avez sorti une édition "100 photos en Charente" et vous allez continuer la collection avec "100 photos en Deux-Sèvres", pouvez-vous nous en dire plus ?

Oui bien sûr ! Le travail avec les éditions Allan Sutton est une opportunité que je dois à Mr Alexandre Sicault qui m’a fait suivre une annonce « les éditions A Sutton recherche photographe à compte d’auteur pour la réalisation d’un livre sur le Poitou Charentes ».

J’ai envoyé quelques images et de sélection en comité j’ai commencé à travailler avec cet éditeur. Au fur à mesure de l’avancement du projet nous sommes partis sur deux livres, un sur le Poitou, l’autre sur les Charentes. La collection sur les Deux Sèvres est en cours de finalisation. Ma démarche lié à un lieu / un événement culturel ou économique.

A découvrir donc dans le prochain livre : la récolte du safran à Argentine, le Zoodyssé, la fête du pain de la ferme de Chey, et bien d’autres encore.

 

Vous avez participé pour la première fois à un instameet que nous co-organisons avec IgersDeux-Sèvres, le groupe d'Instagramers Deux-Sèvres. Le dernier était à zoodyssée, voici quelques photos que vous avez réalisé dernièrement...

Photo lac deux sevres photo marais poitevin photo deux sevres



Et si vous pouviez vous ré-incarner en un animal de Zoodyssée, parc animalier en Deux-Sèvres, quel serait-il ?

Je n’ai pas d’animal emblématique, j’essaye d’être moi tout simplement mais le lynx me plait bien ….

renard renard en mouvement lynx inaccessible

agendaHistoire naturelleVenise VerteNatureInstagramersA deuxEn soloAu fil de l’eauBalades, randonnéesLes petits coins secretsMarais poitevin

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme