Current Size: 100%

Paysages de ce mystérieux Marais poitevin...

Stella

Par Stella

le vendredi 16 janvier 2015

Voir les commentaires

  • Paysages de ce mystérieux Marais poitevin...

Deuxième zone humide après la Camargue, labellisé Grand Site de France, le Marais poitevin se dévoile à qui sait l’entendre. Un territoire unique, façonné par des générations de maraîchins (habitants du Marais poitevin) un beau témoignage d’une union réussie entre l’eau, la nature et les hommes.

 

Marais poitevin et ses mystères

Copyright  Laurence Voto

 

Canaux, peupleraies fondent la magie de cet étrange Marais poitevin… Et saviez-vous qu’à l’emplacement du Marais Poitevin actuel, la mer constituait autrefois le golfe des Pictons. Il aurait encore actuellement l’aspect d’un vaste marécage si l’homme n’avait aménagé des canaux. Les moines dessiccateurs, aidés bénévolement par les habitants des paroisses, qui recevaient en échange une portion du marais ou certains droits de pacages, ont transformé le paysage.

Vous ne me croyez pas ? Bon ok je vous dis la vérité ! Gargantua, venant de La Rochelle, et se dirigeant vers Niort, à la suite d’une beuverie prolongée, a été contraint de s’arrêter pour évacuer le trop plein de ses libations. Il a posé un pied sur la cathédrale de Luçon et l’autre sur le clocher de l’église de Niort, et se tournant vers l’ouest, il fit le geste libérateur qui a inondé tout le Marais poitevin jusqu’à la mer. C’est ainsi que le Marais Poitevin fut conçu !

 

 

Laurence Voto : photo du marais poitevin

Copyright  Laurence Voto

 

Ha… ce mystérieux Marais poitevin… Et parfois même des tunnels végétaux se ferment sur les canaux, et si vous savez bien entendre cette Venise Verte, peut-être s’ouvriront ils à vous ?

Un guide-bâtelier m’invite à utiliser la pigouille (perche) plutôt que la rame pour ne pas chasser les contes et légendes, mais aussi pour un vrai tête à tête avec la nature.

 

Chut… Ecoutez… Vous entendez ?

On oublie GPS et portable, ici les entrailles du Marais poitevin se dévoilent qu’en piate (barque maraîchine), de Coulon au Vanneau, à Arçais, ou encore dans le Marais sauvage à Saint Hilaire la Palud, les paysages défilent et vous bercent.

 

Marais poitevin et ses maison maraichines

Copyright  Laurence Voto

 

Ici une « hutte » (maison toute de blanc vêtue avec une entrée côté terre et une côté eau). Et dans cette direction, un Héron garde-boeufs, Loriot d'Europe, Busard cendré, Echasse blanche, Moineau soulcie, Râle des genets, Busard des roseaux, Hibou des marais, …plus de 250 espèces d’oiseaux dans le Marais poitevin ! rien que ça !

 

Et par là, un ragondin, une loutre, une grenouille… tout cet écosystème bien secret… Et oui, il n’est pas donné à tout le monde d’apercevoir un ragondin ou une loutre ; préférez le Marais poitevin en hiver ou à l’aube, ou encore à la tombée du jour.

Dépaysement garanti ! Regardez plutôt cette vidéo d'une journée dans le Marais poitevin !

BiodiversitéDeux-SèvresGrand site de FranceHistoire naturelleMarais poitevinNiortvéloVenise VertevillagevisiteMaison du MaraisMarais poitevinNatureConseils de ProsA deuxAmbassadeur Deux-SèvresAvec un bébé en bas âgeCamping caristeEn groupeEn situation de handicapEn soloA plusieurs famillesEntres amisEn FamilleTouristes à véloAu fil de l’eauCarnet de voyageInsoliteMarais poitevinQue faire en hors saison ?Soyons écolos et responsables

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme