Current Size: 100%

Mon séjour à vélo sur la Vallée du Thouet

Willy

Par Willy

le lundi 14 mars 2016

Voir les commentaires

  • Mon séjour à vélo sur la Vallée du Thouet

19 h30, arrivée en gare de Thouars par le TER, qui nous amène de Nantes...

... Ce week-end de trois jours à vélo s’annonce bien : toute la famille est réunie, la météo est bonne et l’accueil à l’hôtel de la Gare labellisé « accueil vélo » est chaleureux. Notre parcours va nous mener de Thouars, située sur un éperon rocheux qui domine le Thouet, affluent de la Loire, à Parthenay ville médiévale.

 

itinéraire vélo en vallée du thouet de thouars à Parthenay

 

Une fois les vélos stockés dans le local mis à notre disposition nous décidons de visiter à pied Thouars. Cette ville était une étape pour les pélerins en provenance de Bretagne sur le long chemin de St-Jacques-de-Compostelle.

Leur 1ère halte était sans doute l’église romane de Saint-Laon, qui présente sur le dallage de son entrée des ammonites du toarcien. Le parcours dans l’ancienne ville permet de découvrir tour à tour la rue du Château et la partie moyenâgeuse de la ville avec des maisons à pans de bois.

 

Le lendemain matin, nous reprenons les vélos direction Parthenay...

... Cette 1ère journée de 30 km va nous amener à Saint-Loup ou nous avons prévu notre 1ère étape. Munis du guide pratique de la vallée du Thouet nous suivons l’itinéraire en passant devant l’église St-Médard, bel exemple d’édifice roman. Direction le château des ducs de la Trémoïlle pour redescendre vers le Thouet qui va nous accompagner pendant tout notre séjour. La traversée du pont des Chouans offre une vue magnifique sur de la rivière et la ville.

 

Nous reprenons l’itinéraire en direction de Missé afin de retrouver la rivière au cœur de ce cirque naturel formé de coteaux calcaires qui abritent des espèces végétales rares et originales pour la région comme la Mélique ciliée ou la Sauge sclarée. Le chemin est calme et paisible, à conseiller pour les naturalistes car riches en oiseaux comme le Martin pêcheur, insectes Rosalies des alpes, Libellule Fauve ou fleurs (fritillaire pintade, iris) avec une alternance extraordianire de paysages.

 

L’arrivée à Saint-Généroux par Ligaine, longe le Thouet. Ce village, doit son nom au moine Genorus qui aux environs de 500, vécu ici en ermite. L’église préromane construite à l’emplacement de sa sépulture, est la plus ancienne des Deux-Sèvres.

 

saint généroux deux sèvres

 

On quitte St-Généroux en passant par le village d’Argentine où des vallées sèches marquent fortement le paysage et laissent s’installer des espèces végétales méditerranéennes comme l’origan ou le serpolet. C’est sur ce type de terrain qui des agriculteurs développent depuis quelques années la trufficulture comme à Availles-Thouarsais.

 

L’arrivée à Airvault par le parc de Soulièvres est un moment fort de ce séjour tant cette ville est riche en patrimoine avec son église abbatiale St-Pierre, sa fontaine souterraine, ses halles. Nous laissons les vélos au pied des halles et de sa double colonnade du 18ème siècle et allons à l’office de tourisme à la recherche de précieux conseils pour visiter la ville.

 

Nous quittons Airvault car il reste 9 km avant de nous arrêter pour la nuit. A la sortie d’Airvault par le Pont de Vernay, on se plaît à croire à la légende qui dit que la fée Mélusine l’aurait retourné d’un coup de pied. Car la vallée du Thouet c’est aussi des contes et légendes : on dit même que le château de St-Loup aurait inspiré Charles Perrault pour écrire le Chat Botté.

 

En arrivant à St-Loup, une halte en surplomb du château a été aménagé pour les cyclistes et randonneurs et offre une vue imprenable sur le château et le village.

 

 

saint loup petite cité de caractère

 

On arrive à St-Loup petite cité de Caractère ; nous avons réservé une chambres d’hôtes dans la rue médiévale de St-Loup. Une fois installés, la propriétaire nous invite à sillonnez rues et ruelles de ce village organisé autour de la rivière, en direction du château.

 

Le 3ème jour, de Gourgé à La Peyratte...

... avant de repartir, nous vérifions nos vélos car 30 kms sont au programme de cette nouvelle journée qui va nous amener à Parthenay en passant par Gourgé et la Peyratte.

 

On quitte St-Loup et son château pour rejoindre le lac du Cébron ; réserve d’eau potable du département, c’est aussi une réserve naturelle propice à l’observation des oiseaux. Pour ce faire, un observatoire a été construit sur le site et des animateurs organisent pendant la saison des animations pour petits et grands.

 

Cébron, un lac en deux-sèvres

 

Le chemin qui mène à Gourgé offre de belles perspectives sur la campagne avec une alternance de prés occupés par les moutons ou les troupeaux de vaches parthenaise. A Gourgé la halte s’impose à l’église St-Hilaire. A noter que cette église fait partie du réseau des églises ouvertes. Gourgé était un point de passage important sur la voie romaine qui menait de Nantes à Poitiers. L’itinéraire se poursuit en direction de Lhoumois et La Peyratte en empruntant le pont roman et en laissant sur sa droite le moulin de Gourgé dont la roue en bois a été restauré et sa chaussée impressionnante.

 

Le relief se fait plus marqué sur cette portion de l’itinéraire entre Lhoumois et La Peyratte. Le lit mineur de la rivière propose un paysage caractéristique avec des boisements composés d’aulnaie Frênaie typique sur cette partie du Thouet. A noter également à proximité de l’itinéraire, la Forge à Fer, ancien moulin transformé au 17ème siècle en site métallurgique. Nous faisons la pause à l’église de La Peyratte.

 

Il reste 11 kms avant d’arriver à Parthenay. L’entrée se fait par le quartier de la Vau St-Jacques et sa tour fortifié : le même chemin que les pèlerins de St-Jacques qui arrivait dans cette rue commerçante au Moyen-âge. Nous choisissons d’aller directement à notre hébergement afin de nous délester de nos vélos. Sur tout l’itinéraire, un réseau d’hôtels, gîtes, chambres d’hôtes ou campings labellisé accueil vélo est proposé aux cyclistes.

 

Parthenay la médiévale

 

La visite de Parthenay dans la soirée tient toutes ses promesses ; le dépaysement est garanti ! On s’attend à tout moment à croiser chevaliers ou artisans dans les ruelles de la ville médiévale. La visite à pied nous permet de lever le nez en l’air (peu conseillé à vélo) et de découvrir une statue de la vierge noire, une coquille sculptée, des façades à pans de bois. Nous profitons des berges de Thouet car demain c’est le retour !

 

Notre itinérance s’arrête pour cette fois-ci à Parthenay, mais je reste encore une nuit dans une charmante chambre d'hôtes Clévacances, labellisée "Accueil Vélo", en plein coeur de cette Caracassone de l'Ouest. A bientôt pour de nouvelles aventures à vélo en Deux-Sèvres !

BiodiversitéChâteauContesOiseauxCentre d’Interprétation Géologique du ThouarsaisAutrementEn familleNatureConseils de ProsLes gens d'iciA deuxEn soloTouristes à véloA bicyclette…Au fil de l’eauCarnet de voyageLes petits coins secretsQue faire en hors saison ?Soyons écolos et responsables

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme