Current Size: 100%

Marais Poitevin : mes balades secrètes

Romain

Par Romain

le samedi 21 février 2015

Voir les commentaires

  • Marais Poitevin : mes balades secrètes

La Venise Verte, ce territoire d’exception possède une histoire et des paysages d’une grande richesse. Le département des Deux-Sèvres est bien représenté avec les villages typiques qui invitent à parcourir le marais en barque à Coulon, La Garette, Arçais, Saint-George-de-Rex ou encore Saint-Hilaire-la-Pallud.

Aujourd’hui, je vous propose une sortie hivernale en dehors des sentiers battus à la découverte de quelques petits ports peu fréquentés, bien souvent oubliés du marais mouillé. Dépourvus d’embarcadères touristiques, ces endroits insolites méritent pourtant qu’on s’y arrête pour apprécier leur charme et leur sérénité. C’est aussi ça le Marais Poitevin !

 

Tous les chemins mènent au Gué de Magné…

 

Le port de louchette au coeur du Marais poitevinIl y a toujours un peu de Rome dans le Gué de Magné… Situé sur les contrebas de l’ancienne île de Magné, en bordure de la vieille Sèvre (appelée également Bras de Sevreau), les romains empruntaient déjà ce passage il y a 2000 ans grâce à la voie romaine menant de Saintes à Angers.

Aujourd’hui, le gué antique n’est plus là. Depuis 1855, c’est désormais un pont qui permet d’enjamber la vieille Sèvre. Le long de la rivière, le village du Gué de Magné coule des jours tranquilles au bord de l’eau, à l’ombre des frênes têtards et des peupliers. Son petit port communal caché au sein du village est un véritable havre de paix.

Port de Magné au coeur du marais poitevin

Un peu plus loin, à l’extrémité du pont du Gué de Magné, une cale de port rénovée récemment permet aux pêcheurs de mettre facilement à l’eau leur embarcation.

 

port du gué de magné au coeur du marais poitevin

En remontant le coteau en direction de la Chapelle Sainte-Macrine puis en bifurquant à droite un peu plus haut, vous atteindrez le village de l’Ouchette.

 

L’Ouchette – Entre coteaux et marais

 

L'Ouchette village rue du marais poitevinL’Ouchette est un village-rue maraîchin établi en bordure de la Vieille Sèvre. Autrefois, on surnommait une « Ouche », un jardin situé à proximité d’une habitation et dédié à la culture d’arbres fruitiers et de cultures potagères. Le village en possédait de multiples et a depuis conservé ce nom.

Le village jouit d’une géographie particulière. Les maisons et son port communal situés en contrebas de l’ile de Magné permettent d’accéder directement au marais. Sur les hauteurs, les coteaux sont jonchés d’arbustes, de frênes têtards et de prairies, formant un paysage bocager.

 

Coteau de l'ouchette au coeur du marais poitevin

 

Grâce à ses dispositions paysagères, l’activité économique de l’Ouchette a toujours pu s’appuyer sur diverses activités économiques que sont l’élevage, la culture maraichère, le bois et la pêche.

 

 Le port de louchette au coeur du Marais poitevin

 

Son port communal récemment rénover en 2013 est devenu bien calme de nos jours. Autrefois, c’était un véritable port de commerce par où gravitaient notamment le transport du bois et des animaux.

A partir de l’Ouchette, une boucle de randonnée d’environ 1 heure permet de découvrir sur cinq kilomètres les coteaux de l’île de Magné en passant par La Garenne et la Chapelle Saint-Macrine, lieux de pèlerinage autrefois très fréquentés durant le mois de juillet. Le port de l’Ouchette permet également de découvrir le marais avec votre propre embarcation loin des circuits touristiques traditionnels.

 

Irleau – Une histoire forgée par l’eau

 

Port d'Irleau dans le marais poitevinSitué sur une autre île de l’ancien Golf des Pictons (lorsque la mer occupait encore l’actuel Marais Poitevin), Irleau est un village riche en histoire. Occupé dès la préhistoire par l’Homme (des fouilles archéologiques ont permis de retrouver les pieux en bois d’un ancien village sur pilotis), Irleau a connu une activité remuante depuis le moyen-âge jusqu’au siècle dernier. Son port ouvert sur le marais mouillé et ses nombreux commerces démontraient une vie économique florissante.

Puis, comme bien souvent, les vieux métiers ont disparus. Ce port qui autrefois voyait passer les « batais » (nom patois donné aux barques dans le Marais Poitevin) remplis de foin, bois, animaux domestiques, poissons et cultures maraîchères est aujourd’hui devenu bien calme.

Marais poitevin 

Laissez-vous flâner sur les bancs du petit port d’Irleau à la recherche de calme ou de fraîcheur durant l’été. La cale du port d’Irleau permet de mettre à l’eau sa propre embarcation pour découvrir le labyrinthe de canaux du marais. Pour les plus courageux, une ballade à pied de 5 kms dans le marais mouillé s’offre à vous au départ d’Irleau, en suivant les chemins à travers la Venise Verte.

Carte de randonnée à Irleau

 

Dans la Venise verte se cachent encore de nombreux petits ports discrets et peu fréquentés. En connaissez-vous d’autres ?

 

La Venise Verte, ce territoire d’exception possède une histoire et des paysages d’une grande richesse. Le département des Deux-Sèvres est bien représenté avec les villages typiques qui invitent à parcourir le marais en barque à Coulon, La Garette, Arçais, Saint-George-de-Rex ou encore Saint-Hilaire-la-Pallud.

Aujourd’hui, je vous propose une sortie hivernale en dehors des sentiers battus à la découverte de quelques petits ports peu fréquentés, bien souvent oubliés du marais mouillé. Dépourvus d’embarcadères touristiques, ces endroits insolites méritent pourtant qu’on s’y arrête pour apprécier leur charme et leur sérénité. C’est aussi ça le Marais Poitevin !

 

La Venise Verte, ce territoire d’exception possède une histoire et des paysages d’une grande richesse. Le département des Deux-Sèvres est bien représenté avec les villages typiques qui invitent à parcourir le marais en barque à Coulon, La Garette, Arçais, Saint-George-de-Rex ou encore Saint-Hilaire-la-Pallud.
Aujourd’hui, je vous propose une sortie hivernale en dehors des sentiers battus à la découverte de quelques petits ports peu fréquentés, bien souvent oubliés du marais mouillé. Dépourvus d’embarcadères touristiques, ces endroits insolites méritent pourtant qu’on s’y arrête pour apprécier leur charme et leur sérénité. C’est aussi ça le Marais Poitevin 
barqueCoulonDeux-SèvresEpoque gallo-romaineMarais poitevinpaysageSèvreVenise VertevillageAutrementMarais poitevinNatureLes blogueurs parlent des Deux-SèvresAmbassadeur Deux-SèvresAu fil de l’eauBalades, randonnéesCarnet de voyageLes petits coins secretsMarais poitevinQue faire en hors saison ?

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme