Current Size: 100%

Marais poitevin : instants volés de détente suite et fin

Stella

Par Stella

le lundi 17 juillet 2017

Voir les commentaires

  • Marais poitevin : instants volés de détente suite et fin

Après ma balade dans le Parc des oiseaux du Marais poitevin comme séance de relaxation...

 

Entre conches, bercée par la mélodie du chant des oiseaux, j'ai profité de la balade libre, suivie d'un film sur les oiseaux, passionnant et détente assurée. C'est plus apaisant que de regarder un aquarium ;-)

 

visite du Parc Ornithologique du marais poitevin

 

 

Une initiation à la pigouille dans le Marais poitevin sauvage : embarquement immédiat !

 

Ce Parc ombragé offre l’avantage de contenir tout le Marais poitevin en un seul endroit. Je quitte la terre ferme sous le regard amusé des canards et de ses cannetons, qui semblent m’inviter à faire un rallye dans le Marais poitevin.

A la rame, je préfère la pigouille, alors c’est parti pour tester cette pigouille. Debout sur l’arrière de la barque (c’est-à-dire du côté pointu), j’enfonce la perche d’aulne jusqu’à ce que la pointe fourchue de la pigouille prenne appui dans le fond de l’eau. Je pousse avec mes petits muscles, et hop comme un propulseur, j’arpente le labyrinthe aquatique et son camaïeux de verts.  

 

Les frênes Tétards qui bordent les conches (les canaux) sont comme de vieux monsieurs qui s’accroupiraient sur mon passage pour échanger quelques mots en patois. Parfois, ils prennent des allures mystérieuses, et je m’amuse à les deviner comme on devine des formes dans les nuages, ici on dirait un monstre qui ouvre grand sa gueule, là un bras qui me montre le chemin...

 

Et ce que j’adore le plus, c'est cette douce lumière qui essaye de se frayer un passage entre les feuillages, ces clapotis dans l’eau, et j’ai même vu une anguille ;-) Saviez-vous que les anguilles avaient servi de monnaie d’échange à une époque ? Je recommande la visite de l'écomusée de la Maison du Marais poitevin à Coulon pour pouvoir épater ses copains à l’apéro ;-)

 

barque dans le marais poitevin

 

 

Un retour aux saveurs d’antan avec des produits locaux et maraichins

En parlant d’apéro, c’est l’heure ! Je quitte le navire et me rend juste à côté, à 15 mètres de l’embarcation pour déguster les trouvailles de David !

 

Je le croise sur le chemin revenant de son jardin écolo, prêt à cuisiner avec du pourpier, des fleurs de bourrache… David aime à faire revivre les traditions et le « bin mangea » (bien mangé).

 

Et en plus, il est aussi un passionné du Marais poitevin et très soucieux de l’environnement. Il m’explique que jusqu’au début du XXeme siècle, le pourpier était considéré comme une excellente plante à salade, puis allez savoir pourquoi il a fini par passer aux oubliettes. Il s’inscrit dans le mouvement des Locavoristes, limitant les intermédiaires et diminuant le gaspi généré par les circuits de distribution classique.

 

Je vous recommande le menu Egaille avec son farci poitevin où l’oseille ajouté dedans, comme autrefois, réveille les papilles. Si vous préférez vous attabler sous un arbre, des tables de pique-nique avec aires de jeux pour enfants sont aussi à la disposition de chacun.

 

Locavor resturant Marais poitevin

 

Merci à cette famille de passionnés pour ces partages, à ces Gardiens du Temple des oiseaux Nathalie, Francis et David ! (et toute leur équipe ;-)
AnimauxbarqueBiodiversitéCoulonDélices gourmandsDeux-SèvresgastronomieHistoire naturellejardinMarais poitevinNiortOiseauxParc naturepaysageVenise VerteParc Ornithologique du Marais poitevinAutrementEn familleMarais poitevinLes gens d'iciA deuxEn soloEn FamilleTouristes à véloAu fil de l’eauBalades, randonnéesBien-être et santéCarnet de voyageLe saviez vous ?Les incontournablesLes petits coins secretsMarais poitevinPendant les vacances...Produits d'iciSoyons écolos et responsables

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme