Current Size: 100%

Marais poitevin : Deviens apprenti soigneur !

Stella

Par Stella

le vendredi 12 octobre 2018

Voir les commentaires

  • Marais poitevin : Deviens apprenti soigneur !

On se lève dans notre yourte au milieu des ânes du Poitou (7.3 ha quand même), au cœur du Marais poitevin. Ici pas question de s’ennuyer pendant les vacances !

 

Hop bottes aux pieds, toute la famille est prête pour une nouvelle aventure, une manière originale de découvrir le Marais pour petits et grands.

 

Aujourd’hui, après avoir testé le parcours nus pieds, après avoir fait une chasse aux trésors Térra Aventura le long des canaux de cette superbe Venise Verte, après avoir fabriqué notre propre savon, nous ne voulons pas partir du Coq à l’Ane à Saint Georges de Rex sans avoir appris à soigner nos nouveaux amis à quatre pattes. Il est temps de s’occuper de ces peluches vivantes (oui grosses peluches quand même) !

 

Olivier, le soigneur, nous attend pour nous faire vivre sa passion pendant 2H, formule VIP.

 

Allez c’est parti pour faire une beauté à Mariette, notre star du jour. On brosse son poil, et pas uniquement pour la rendre belle comme le jour. Le pansage (c’est-à-dire le brossage) permet aussi de repérer des éventuelles petites blessures, des grosseurs, et enfin, cette étape est fortement appréciée, considérée comme une séance de thalasso pour Mariette, une réelle séance d'asinothérapie !

 

balade avec âne dans le Marais poitevin

 

Bon, massage fait, on se courbe un peu pour regarder de plus près les pneus de l’âne. Les pieds de l'âne sont très exposés à certaines maladies par altération de la corne. Cette 2ème phase est donc très importante, et comme un coup de pied est vite arrivé, là on laisse Olivier à la manœuvre. Il cure les pieds et vérifie qu’il n’y a pas de pneus percés ;-)

 

Allez désormais Mariette semble sourire. Passons à la 3ème phase : harnais, bride, licol, mors… Petite astuce : passer la main nue sous le harnachement entrant en contact avec la peau de l'animal pour vérifier que rien ne le blesse. Mariette est prête pour partir se balader avec nos voisins de yourte, qui dormaient aussi sur place en toile prospecteur.

 

 

Allez, direction les copains et les copines. On parcours le grand parc et Olivier nous présente tous les locataires.

 

Spécialiste de l’herborisation, l'âne broute quotidiennement entre douze et seize heures; de jour comme de nuit, si si ! Avec ses lèvres habiles, il choisit strictement ce qu’il mange ce petit gourmet. Et il est très gourmand. Si on ne veille pas régulièrement à la quantité de nourriture qu’il ingère, il peut facilement souffrir d’obésité. Quand la nourriture des champs vient à manquer, le foin arrive en complément.

Bon c’est pas tout mais l’heure de la traite s’annonce. L’ânesse a tout de même besoin d’être en confiance, alors là c’est Olivier qui assure ! Doucement et délicatement, il récolte le lait tant recherché par Cléopâtre, dans la bonne humeur.

 

Attention, la capacité de stockage du lait est très faible, ce qui nécessite des traites fréquentes (2 fois par jour minimum) pour récolter pas plus de 0.75 litre de lait à chaque fois. Olivier nous fait déguster ce lait à température du corps. Le goût est agréablement sucré, et en passant nous faisons le plein de vitamines ! La qualité du lait d'ânesse est liée aux soins et au respect apportés à l’animal et à la terre ! Là on est gâté ! Et la preuve ci-dessous que les ânes sont chouchoutés ici !

 

l'anon du Coq à l'ane

 

Nous laissons le reste du lait pour qu’il soit transformé par Christelle en savon au lait d’ânesse !

Animauxchambre d'hôtesCoulonDeux-SèvresMarais poitevinvisiteAutrementEn familleMarais poitevinConseils de ProsEn FamilleAu fil de l’eauMarais poitevinPendant les vacances...

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme