Current Size: 100%

Mais que fait ce crocodile sur le mur de l’église ?

Stella

Par Stella

le lundi 22 janvier 2018

Voir les commentaires

  • Mais que fait ce crocodile sur le mur de l’église ?

Dans la collégiale Saint Maurice à Oiron, un crocodile empaillé, qui daterait du XVIème, et qui trône au dessus du confessionnal (transept sud). Solidement attaché par des anneaux en fer comme s’il allait se réveiller… étrange ! Insolite !

 

Serait ce un souvenir de voyage des pays tropicaux, ou encore un gros reptile qui aurait été capturé dans la rivière voisine ?

 

Je mène mon enquête..

 

En entrant dans l’édifice religieux, un petit papier précise « don à la famille des châtelains ». Aucune précision sur la provenance et le rôle de ce gros lézard (oui je dis lézard, car l’éthymologie du nom en latin « crocodilus » signifie bien « lézard de grande taille ».

 

Bref, je fais mes recherches, et je pars sur plusieurs pistes.

 

Piste 1 : Un crocodile qui hantait les rivières

Il hantait les contées voisinent et notamment surgissait dans la nuit, caché dans la rivière de la Dive, une rivière située à proximité.

Piste 2 :Un chevalier très très très fort qui l'aurait tué

Un Chevalier aurait vaincu ce terrifiant croco et même parfois, certains disent que ce serait tout le peuple qui aurait lutté nuit et jour pour s’en débarrasser !

 

Piste 3 : Le compte Caravaz l'aurait ramené comme souvenir de vacances

Là ça vient des érudits qui disent que l’Amiral Bonnifet (1488-1525) l’aurait rapporté de ses périples, ou bien son petit fils Claude Gouffier (1501-1570), soit le Compte de Caravaz dont Charles Perrault s’inspira pour créer le Marquis de Carabas… ça y est vous y êtes ? Oui le Marquis Carabas dans Le Chat Botté de Charles Perrault…

 

Et il y a même une 4ème piste qui dit que les crocodiles servaient à faire des potions magiques, on leur grattait la mâchoire pour en extraire un remède contre la fièvre…

 

Bon je ne sais pas vers quelle hypothèse me tourner, je les aime bien toutes… mais je sais aussi qu’à l’époque, il n’existait pas encore de musées ou de cabinets de curiosités (comme au Château d’Oiron), les curiosités d’histoires naturelles étaient conservées dans les églises...

 

Et puis, dans d'autres églises en France, des Crocodiles ont été retrouvés sur les parois aussi...

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Deux-SèvreségliseThouarsvisiteChâteau d’OironDe caractèreEn familleHistoireConseils de ProsA deuxEn soloC'est gratuit !InsoliteLe saviez vous ?Les incontournables

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme