Current Size: 100%

Les Warlis s'exposent à la Biennale d'art contemporain de Melle

Méli

Par Méli

le lundi 25 mai 2015

Voir les commentaires

  • Les Warlis s'exposent à la Biennale d'art contemporain de Melle

Ici Méli Reporter ! Comme tous les deux ans, Melle accueille de juillet à septembre la  Biennale d'art contemporain, voilà ce qui vous attend


La nature et le vivant sont au centre de cette VIIe Biennale de Melle 2015, « Jardiniers terrestres, jardiniers célestes ». Au programme, 25 artistes, internationaux et français, dont Gilles Clément, jardinier, botaniste, entomologiste, écrivain, Bill Viola (voir son exposition au Grand Palais en 2014 ici ) pionnier de l'art vidéo, Kôichi Kurita le collectionneur de terres du monde, la plasticienne Karine Bonneval, la journaliste Marie-Monique Robin, réalisatrice notamment des films « Sacrée croissance » et « Le monde selon Monsanto », sans oublier les peintres Warli. Toutes ces expositions sont en accès libre, pour mieux ouvrir l'art contemporain au plus grand nombre.

 

La Galerie Méli Mellois de l'Office de Tourisme, l'hôtel de Ménoc et l’Hôtel de Ville auront la chance de recevoir une exposition de peintures Warli. Y seront présentées les œuvres de ces peintres aborigènes de l’Inde, parmi lesquels Jivya Soma Mashe premier peintre paysan Warli célébré internationalement, mais aussi Shantaram Chintya Tumbada, Reena Umbersada-Valvi,et Anil Vangad  .

 

 

oeuvre de Reena Umbersada-Valvi

La force de l’art Warli 

Les Warli sont une tribu aborigène Indienne d'agriculteurs éleveurs. Ils vivent dans le district de Thané à 150 km au nord de Bombay. Ce sont les premiers habitants de cette région, leur peuple est composé de 600 000 personnes, un nombre dérisoire comparé aux 1,2 milliard d'Indiens.

 

Leur art les a rendus célèbres aux yeux du monde entier. Animistes, et non pas hindouistes comme une grande partie des indiens, les Warli vénèrent tous les éléments de la nature, et leur rendent hommage dans leurs peintures.

 

A l'origine, ces peintures d’une grande richesse artistique et symbolique sont réalisées sur les murs intérieurs des maisons exclusivement par les femmes à l’occasion des grandes cérémonies rituelles, comme les mariages. En 1974, le gouvernement Indien décide de valoriser l'art Warli et incite ces femmes à peindre sur des toiles. Les hommes se mettent aussi à peindre.

 

Quelle est la technique des Warli ?

Les Warli utilisent des bâtonnets en bambou pour tracer des traits dans des mélanges naturels composés de bouse de vache, de terre, ou de charbon. Leurs tableaux sont une extraordinaire écriture de la vie quotidienne, les travaux des champs, les mythes de la tribu, des événements comme les mariages. Leur technique est simple, composée de signes graphiques : cercles, triangles, traits ; mais le résultat est exceptionnel.

 

Zoom sur les peintres Warli exposés à Melle

Le plus célèbre des Warli est Jivya Soma Mashe, né en 1934. C’est un des premiers à avoir transposé ses peintures sur des toiles. Il a été exposé au Centre Pompidou. Reconnu au niveau national et international, il a reçu les plus hautes récompenses artistiques. Les œuvres exposées à Melle sont un prêt de la Collection Cartier pour l’art contemporain à Paris.

 

Shantaram Chintya Tumbada , est né en 1975. Il a créé à Lyon en 1995 l’une des 25 gigantesques fresques du Musée urbain Tony-Garnier à Lyon. Il est maître dans l'art de la représentation du mouvement et un fabuleux conteur débordant d’imagination. Il cultive trois acres de rizière avec son épouse Kamla, peintre également. Shantaram Chintya Tumbada est né en 1975. Il vit et travaille à Bharampur.

 

oeuvre et portrait Shantaram Chintya Tumbada

 

Reena Umbersada-Valvi est née en 1975. Elle commence à peindre alors qu’elle a 18 ans et trouve ses premiers collectionneurs à Bombay. Elle a enseigné la peinture Warli dans une école Adivasi. Juste retour des choses, puisque l’art pictural appartient aux femmes. Dans un style subtilement narratif sa peinture ouvre sur d’émouvantes scènes de la vie quotidienne. Elle vit et travaille à Savaroli.

 

portrait Reena Umbersada-Valvi

 

Anil Vangad est né en 1983 dans le district de Thane. Il combine avec finesse la richesse de la culture  Warli et le  monde d'aujourd'hui. Il conjugue tradition et théorie de l'évolution...Sur l'une de ses toiles un couple de divinité assiste à la mise en orbite de signes de civilisations, de la roue à l'avion, de l'architecture aux industries.Cet été, il  s'envole vers Santa Fé. A 32 ans,  ce jeune peintre en pleine ascension continue avec sérénité à cultiver ses rizières et son art de vivre en harmonie avec les valeurs animistes des Warli dans le hameau de Ganjad. 

 

 

oeuvre Anil Vangad

 

Vous pouvez retrouver ces peintures Warli à la Galerie de l'Office de Tourisme, rue Émilien Travers à Melle, à l'Hôtel de Ménoc, et à l’Hôtel de Ville de Melle.

Pour aller plus loin : duppata.wordpress.com

Par ailleurs, vous pouvez retrouver les œuvres de la Biennale dans toute la ville de Melle du  4 juillet -27 septembre - Inauguration le 11 juillet (entrée libre)

 




 

Arts contemporainsFestivitésConseils de ProsEntres amisMoments festifs

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme