Current Size: 100%

Les secrets du jardin du cloître

Ondine

Par Ondine

le lundi 30 janvier 2017

Voir les commentaires

  • Les secrets du jardin du cloître

Une chose est sûre, ce petit jardin-là à Saint-Maixent-l'Ecole en Deux-Sèvres, ne sent pas le métropolitain. Pour autant, il a tout de même de belles choses à nous raconter. Et pour comprendre les fouilles et ses découvertes, il faut se pencher sur son histoire.


Un vieux de la vieille

Il n'est certainement pas né de la dernière pluie et cela fait belle lurette qu'on ne la lui fait plus. Il aura traversé les âges, ce jardin. Situé au cœur de l'abbaye, il a vu naître la ville de Saint-Maixent-l'Ecole qui, au fil des siècles, n'a cessé d'étendre sa renommée.

cloître jardin

Là où tout a commencé

A l'origine, c'est en fuyant un certain Attila qu' Agapit, moine de Poitiers, décide d'installer un monastère dans la forêt de Vauclair. Avec la Sèvre niortaise comme ressource, l'endroit semble idéal. Il n'a pas fallu longtemps avant que l'on entende parler de lui et ce, jusque dans le sud de la France, où l'information arriva aux oreilles d'un jeune homme : Adjutor. Quitte à partir, ce dernier change son nom pour Maixent et dirige avec Agapit le monastère qui prend rapidement un essor considérable. À sa mort, et pour lui rendre hommage, une abbaye sort de terre au VIe siècle et la ville en profite pour s'étendre tout autour. Saint-Maixent est née.

 

Un destin sans répit

Bien que lové au cœur de l'abbaye, le jardin n'échappe pas aux destructions qui ont ravagé l'abbatiale et le cloître. Pillages, incendies lors des guerres de Religion et même tremblement de terre, il a connu plusieurs reconstructions. Quelques temps plus tard, aux XIXe et XXe siècles, l'armée s'empare des lieux et l'abbaye devient caserne jusqu'à ce qu'elle se retrouve dans le giron de la municipalité en 2011.

 destin


Des fouilles en prévention

Un trésor architectural pareil, ça se partage, bien sûr. L'idée d'ouvrir le cloître au public n'a pas mis longtemps à germer. Pour autant, une restauration est nécessaire. Susceptible de détruire des vestiges ou d'autres secrets enfouis, l'opération a donné lieu à des fouilles préventives ordonnées par le service régional de l'Archéologie et réalisées en novembre dernier. Puisqu'il n'y pas de fumée sans feu, plusieurs murs associés à des niveaux de sol successifs ont été percés à jour et l'objectif était d'étudier à quoi pouvait bien ressembler le jardin selon les époques.

 fouilles


Des secrets enfouis

Ni une ni deux, une tranchée est creusée par un engin mécanique traversant le jardin d'une trentaine de centimètres de profondeur. La fouille manuelle prenant le relais, elle perce à jour poteries, débris de pierre des différentes démolitions et des couches de sable clair qui trahissent des anciens chemins de circulation.

 

secrets

 

De terre et d'os

Mais voilà, à force de fouiller comme ça on a tôt fait de tomber sur un os, et c'est peu dire. Quinze sépultures ont été mises à jour. En règle générale, le jardin du cloître était un lieu privilégié pour l'inhumation. Mais alors, qui sont ces squelettes ? Il est encore trop tôt pour le dire. Pour autant la présence de chaux sur certains corps utilisée pour purifier témoigne d'une mort de maladie. L'équipe a également collecté de la terre pour y prélever d'anciennes traces de graines ou de pollens.

 os

La suite au prochain épisode...

En attendant les résultats des analyses en laboratoire, toutes ces trouvailles ont été soigneusement emballées et décrites avec précision. Le rapport de synthèse devrait pouvoir nous en dire plus sur l'évolution du jardin.

 suite

Vous l'aurez compris, le jardin du cloître aura besoin de temps pour se refaire une beauté et il sera possible de l'admirer de nouveau dans quelques mois, promis. En attendant, il faudra prendre votre mal en patience...

Fouilles archéologiquesAutrementHistoireParoles d'office de tourismeAmbassadeur Deux-SèvresBalades, randonnéesLes rendez-vous de l'histoireLe saviez vous ?Les petits coins secrets

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme