Current Size: 100%

Les Rosières fleurissent en septembre …

Stella

Par Stella

le mercredi 30 août 2017

Voir les commentaires

  • Les Rosières fleurissent en septembre …

Comme chacun le sait, les Rosières éclosent à la Mothe Saint Héray en septembre

 

Une fête comme une autre ? Que néni ! Le premier week-end de septembre, pendant 3 jours consécutifs, , la future Rosière se voit coiffée et vêtue d’une robe chamarrée

« Avec sa coiffe blanche aux frissonnantes ailes

Et son teint de brugnon vermeil et velouté

La Mothaise est la fleur de grâce et de beauté

Dont le brillant éclat fait pâlir les plus belles. » Auguste Gaud

 

Amandine, Rosière de 2009, Mothaise d’origine bien sûr, témoigne combien ce mariage un peu spécial lui est cher à son cœur. D’ailleurs, toute sa famille contribue. « Maman habille, ma sœur Lucie coiffe la mariée »

 

3 jours pour voir la vie en Rosière

Le premier jour est consacré au défilé de char, souvent suivi d’un feu d’artifice puis d'un concert.

défilé de char fête des rosières défilé de char fête des rosières

Le second jour, le départ du cortège de la Maison des Rosières pour le mariage civil puis religieux, accompagné par le Maire, au son d'une des deux "Marches des Rosières" jouée par la fanfare. Et hop, demi-tour droite, il s’agit de se présenter au balcon de la Maison des Rosières… et sur les applaudissements, le Maire remet la dot à la Mariée et le Rosier embrasse la Rosière.

En soirée, un dîner et bal dansant pour clôturer la journée. Amandine me précise qu’à ce moment-là les mariés ne sont pas forcément présents. En l’occurrence, son mariage s’est ensuite déroulé à l’Orangerie avec ses convives.

Le 3ème jour, on digère les victuailles de la veille avec une course à pieds. Etonnant ! Et encore, cette épreuve a longtemps été cycliste. Mais traditionnel ! Et puis, c’est cavalcade !

 

Et comment la petite graine Rosière est née ?

 

Je vais faire court. Il était une fois, Charles Benjamin Chameau, issu d’une riche famille bourgeoise, se voit déshérité au profit de ses nièces. Très affecté, il lègue alors une dote à la Mothe Saint Héray, son Pays Natal, auquel il est resté profondément attaché.

Et grâce à lui, depuis 1871, 373 Rosières ont poussé ! Ben quand même !

Sur la Maison des Rosière actuelle, on peut voir le buste de Charles Benjamin Chameau, œuvre du sculpteur Métivier, d’après la miniature donnée à l’établissement par la famille Chameau.

 

buste de Charles Benjamin Chameau

 

Comment devient-on Rosière à La Mothe Saint Héray ?

Et voici pour le fun le règlement de l’établissement des Rosières de l'époque

Sur l’établissement de Bienfaisance institué par feu Mr Charles Benjamin Chameau ayant pour objet le mariage annuel de trois jeunes filles dans la commune de La Mothe St Heraye, département des Deux-Sèvres.
Article premier - Conformément au testament notarié de Mr Charles Benjamin Chameau du 15 janvier 1816 et à l’ordonnance du Roi du 7 août 1817, il sera marié tous les ans et à perpétuité dans la commune de La Mothe St Héraye, Département des Deux-Sèvres, trois rosières qui seront dotées le jour de leur mariage par l’établissement de bienfaisance dont il sera ci-après parlé.
Article 2 – Ces rosières seront choisies dans la classe la plus indigente et parmi les jeunes filles qui seront reconnues avoir, depuis leur première Communion, donné le plus de preuves, par leurs actions, de l’accomplissement de leurs devoirs envers Dieu, la patrie et le souverain, leurs parents et l’humanité et qui seront sages et laborieuses.
Article 3 – Ces mariages seront célébrés à l’église par Mr le curé de la paroisse avec ceux qu’elles auront choisies de l’agrément de leurs parents et avec l’approbation des administrateurs de l’établissement.

Article 4 – L’époque de leur célébration fixée au second lundi de juillet de chaque année.
Article 5 – Le jour de la cérémonie les trois jeunes mariées seront vêtues de blanc, la tête ornée d’une rose blanche naturelle ou artificielle, elles seront conduites à l’Eglise par le maire avec leurs futurs et leurs parents pour y recevoir la bénédiction nuptiale.

Article 6 – Chaque rosière recevra en dot le jour de son mariage le tiers des revenus net des biens fonds et arrérages de rentes dont l’établissement est et sera propriétaire, en vertu du testament du dit sieur Chameau et de l’ordonnance royale précitée.
Article 7 – Cette dot, qui s’élèvera pour chacune à la somme de six cents francs au moins, leur sera payée par le trésorier du bureau sur le mandat des administrateurs.
Article 8 – S’il arrivait qu’on ne trouva pas suffisamment de filles ayant les qualités requises dans la commune, les administrateurs et les dames pourront en choisir dans le canton.

Et aujourd’hui alors ?

Il faut être originaire de la Motte-Saint-Héray, m’explique Amandine, et « pour le reste, on a su s’adapter avec le temps ».

Merci à Amandine qui vit désormais avec son Rosier en Dordogne et ne manque pas une occasion pour revenir voir sa terre natale en Deux-Sèvres et surtout le Puy d'Enfer qu'elle recommande à tous !

 

Cette année 2017, voici le programme, même s'il n'y aura pas de Rosière ;-(

Vendredi 1er septembre : 21 h, défilé de chars à partir de l'Orangerie. 23 h à l'orangerie, grand spectacle de feu pyromélodique.
Samedi 2 : A la maison des Rosières, exposition de photos anciennes de la fête des rosières. A 16 h au théâtre de verdure, du parc municipal, « Une demande en mariage tout terrain, d'après Anton Tchékhov, par la compagnie « Les Lubies ». 20 h 30, banquet des Rosières, soirée à thème (Soirée latine, tenue rouge et noire conseillée). Réservation, tél. 06.50.12.78.89 ou comitedesfeteslamothestheray @gmail.com
Dimanche 3 : Course trail et VTT. 9 h, départ ;11 h, arrivée au complexe sportif. 15 h grande cavalcade de clôture.

agendaDeux-SèvresFestivalfêteEn familleFestivitésLes gens d'iciAmbassadeur Deux-SèvresC'est gratuit !InclassablesInsoliteLe saviez vous ?

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme