Current Size: 100%

La taille de guêpe est tendance à Airvault, Petite Cité de Caractère

Corinne

Par Corinne

le mardi 13 août 2013

Voir les commentaires

  • La taille de guêpe est tendance à Airvault, Petite Cité de Caractère

Votre mission si vous l’acceptez : retrouver à l’aide des indices l’objet mystère sorti des réserves du musée Jacques Guidez.

Prochains rendez-vous le dimanche 18 août et le dimanche 15 septembre à 15 heures.


L’objet du mois dernier : le connaissez-vous ?

 

Corset ficelles, Musée d'Airvault

Il s’appelle le « corset ficelles » car des ficelles en constituent les fines nervures recouvertes de tissu. Ces nervures donnent la rigidité au corset pour assurer une silhouette bien galbée. Il épousait ainsi la ligne des hanches et montait jusque sous la poitrine qu’il soutenait. Devant, on accrochait un busc pour le fermer. A l’arrière il était lacé en fonction de la corpulence de la femme. Plus tard vint le corset avec baleines en coutil broché rose, puis la gaine porte-jarretelle.

 

Musée de ClunyLes premiers corsets apparus à la fin du Moyen Âge et surtout à la Renaissance étaient de véritables instruments de torture. Il a pourtant peu évolué au fil des siècles, même si au XVIIIe siècle les premières corporations de couturières apparaissent (auparavant ce sont les tailleurs qui fabriquent les corsets). Les femmes sont donc autorisées à réaliser des corsets qui répondent mieux à leurs attentes.

A la fin du XIXe siècle, les études médicales montrent la dangerosité du corset. Ainsi, Madame Gaches-Sarrautes, médecin, prône l’abandon du corset thoracique au profit d’un corset dit abdominal. Les organes maintenus sont ainsi moins comprimés, le risque de perforation par les côtes est largement diminué.

Le corset ficelle d’Airvault est un corset droit, donc proche de la forme des corsets brevetés en 1895 par Mme Gaches-Sarrautes en remplacement des corsets en forme de sablier.

Au XXe siècle et malgré ses améliorations, le corset ne dure pas longtemps puisque Coco Chanel libère la femme en supprimant le corset et en créant les premiers pantalons pour femme. De plus, la Première Guerre Mondiale participe à la libération de la femme, ces dernières devant accomplir des tâches masculines pendant que les hommes sont sur le front. Le look de la garçonne naît alors dans les années 1920. Néanmoins, le corset à baleines et les gaines perdurent dans les campagnes jusque dans les années 1950-1960.

 

Journal des demoiselles

D'après Séverine Guin-Gilbert, Musée Jacques Guidez et Service Patrimoine de la ville d'Airvault

  • "L’objet du mois" : objet insolite sorti des réserves et présenté au public sous forme de jeu question/réponse. À découvrir tous les troisièmes dimanche du mois au musée Jacques Guidez à Airvault. Départ de l’animation à 15 heures. Gratuit.
  • Exposition « Finette, satinette et… cousettes » : Plongez dans l’univers des tissus, de la couture et du ravaudage aux XIXe et XXe siècles du 1er juin au 18 août 2013, les mercredis, vendredis, samedis et dimanches de 14 h 30 à 18 h 30. Entrée libre. Renseignement au 05.49.70.84.07.
HistoireEn FamilleCités de caractère, Ville d'Art et d'histoire

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme