Current Size: 100%

La pépite noire du Pays Mellois

Méli

Par Méli

le lundi 07 décembre 2015

Voir les commentaires

  • La pépite noire du Pays Mellois

Depuis un certain temps maintenant et surtout à l'approche des fêtes, j'entends parler de la pépite noire du Pays Mellois. 

Mais qu'est-ce que c'est ? la truffe évidemment. 

 

Pour en savoir plus,  je suis partie à  la rencontre de Christian Soullard,  président de l'association des trufficulteurs des Deux-Sèvres

Bonjour M Soullard, 

Pouvez-vous me dire comment peut-on expliquer l'origine de la truffe en Deux-Sèvres et notamment en Pays Mellois ?

L’origine de la truffe dans les Deux-Sèvres reste similaire à beaucoup de régions trufficoles (Périgord, Drôme, ect …..). La truffe est un champignon qui ne fructifie qu’en terrain calcaire et pauvre (souvent des terrains identiques à la vigne).

Naturellement dans le sol, le mycélium de la truffe a pu s’exprimer totalement lorsque les vignes ont disparu (lié au phyloxéra) et favorisé par le pastoralisme (chèvres, moutons).

 

En 1860/70, il se récoltait environ 2.5 tonnes de truffes dans le département des Deux-Sèvres (essentiellement dans les zones calcaires), des documents existent au château de Javarzay à Chef-Boutonne. Depuis 1970, suite à des recherches par l’INRA (Institut de recherche agronomique), pour relancer la production (de 1040 T en 1904 en France, 30 à 40 T en 1960). Depuis les plantations à vocation truffière selon ce brevet INRA, assurent plus de 80% de la production nationale.

 


Intéréssant tout ça, pouvez-vous m'expliquer ce qu'est un trufficulteur et la trufficulture?

 

La trufficulture est donc la résultante de plantations d’arbres mychorizés par des pépiniéristes contrôlés par l’INRA ou le CTIFL. Les trufficulteurs sont en majorité des passionnés et curieux (nous avons encore beaucoup de choses à découvrir), issus de tous horizons et de tous âges.


Et vous en tant que trufficulteur, qu'est-ce qui vous passionne dans la trufficulture ?

 

Ce qui est intéressant dans la trufficulture, c’est l’incertitude du résultat ( même si grâce aux chercheurs, nous progressons très rapidement). En 1997, un chercheur de l’INRA de Montpellier réputé, nous disait qu’en trufficulture, nous en étions à peu près au même stade que nos ancêtres les Gaulois, avec la culture du blé (tout un programme !).

Et alors, où peut-on se procurer des truffes ou en déguster ?

 

Depuis 1994, l’Association des trufficulteurs des Deux-Sèvres s’évertue, à faire connaître ce produit, par des animations et des marchés ( de 7 adhérents en 2001, nous sommes passés à + de 130 en 2012).Le marché aux truffes de la Mothe St Héray, y a contribué principalement puisque ce marché est devenu, en terme d’animation autour de la truffe, une référence régionale, et est cité régulièrement au niveau national.


Les restaurateurs, et traiteurs, ont bien compris, l’intérêt d’avoir ce produit proposé localement et plusieurs d’entre eux proposent des menus truffes pendant la saison (Sauzé-Vaussais à  la ferme auberge du Puy d'Anché , Niort….).

 


Pour un trufficulteur, les moments les plus forts sont les premières récoltes, l’émotion est encore palpable lorsque l’on évoque ces souvenirs. J’ai moi-même vécu cette expérience, sur de jeunes arbres de 5 ans, n’ayant jamais produit, avec ma jeune chienne Pitchoune de race Golden Retriever, qui avait juste 6 mois, un 31 décembre (belle fin d’année !). 



Merci beaucoup M. Soullard pour toutes ses explications, je vous souhaite encore de très belles récoltes.

Pour ma part, je vais de suite aller déguster ce champignon d'exception et vous donne rendez-vous à
la Mothe-Saint-Héray pour le marché aux truffes et dégustation de recettes de cuisine à base de truffes,
dans le cadre des animations de la magie de Noël.

 

A très vite et surtout bonnes fêtes de fin d'année.

Délices gourmandsNoelDe caractèreEn familleGastronomieParoles d'office de tourismeAmbassadeur Deux-SèvresLe saviez vous ?Moments festifsProduits d'ici

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme