Current Size: 100%

La capitale du Marais poitevin vous révèle ses secrets

Laurent

Par Laurent

le lundi 07 août 2017

Voir les commentaires

  • La capitale du Marais poitevin vous révèle ses secrets

Jean-Louis, l’historien du Marais poitevin, rétablit quelques vérités sur Coulon...


L'amateur d’histoire du tourisme qui nous a ouvert ses archives affirme qu'il n’y a jamais eu de « prêchoir » sur l’église de Coulon, au coeur du Marais poitevin.

 

Jean-Louis Gibaud, 77 ans, est le spécialiste de l’histoire de Coulon, village touristique au cœur du marais poitevin. Il explique qu’à partir des années 1963-1964, le syndicat d’initiative local nouvellement créé a transformé la réalité et « raconté des bêtises ».

 

Le « prêchoir » de l’église

Un de ces mensonges historiques concerne l’ouvrage en saillie présent sur un côté de l’église. Le discours touristique prétend qu’il s’agit d’un « prêchoir » (c’est-à-dire une chaire à prêcher), à partir duquel le curé disait la messe à la foule présente sur la place.

 

prechoir église coulon

Figure 1 Vue du prétendu "prêchoir", avec son bout de toiture

 

En fait cet appendice couvert n’a jamais servi à une quelconque fonction religieuse. Il abrite juste un étroit escalier qui monte au clocher. Une visite au sommet, accompagné de Jean-Louis et l’organiste local, permet d’observer que la configuration des lieux n’est pas adaptée pour se tenir pendant un discours. En effet, il n’existe aucune plate-forme.

 

haut du préchoir de l'église du marais poitevin

Figure 2 Mais où le curé se tenait-il ?

 

La maison de la coutume

De même, il a été souvent dit que la Maison du Marais poitevin était l’ancienne maison de la coutume, qui servait à récolter une taxe (la coutume) auprès des bateaux. Certes, un des quatre seigneurs de Coulon percevait ainsi des droits. Cependant, la vraie maison de la coutume qui lui appartenait était à côté. Face au canal, elle abrite actuellement le centre social.

 

Maison de la Coutume à coulon

Figure 3 Vue arrière de la "fausse" maison de la coutume, avec son pigeonnier

 

Maison de la Coutume à coulon, de face

Figure 4 Façade de l'authentique maison de la coutume

 

« L’amiral Clochard », pionnier des excursions

Jean-Louis raconte que la première excursion organisée sur la Sèvre niortaise (entre La Garette et Arçais) date de 1907. Alphonse Clochard, son « grand-père de cœur », était à la manœuvre. En fait, c’est le jeune syndicat d’initiative de Niort (issu du Touring Club de France) qui l’avait mandaté pour conduire les touristes. A l’époque, les billets n’étaient vendus qu’à Niort.

 

Or, les gens de Coulon, maraîchins traditionnels, s’opposaient à cette activité commerciale. Au bout de quelques jours, Clochard a cessé les promenades pour éviter les moqueries. Le syndicat d’initiative l’a pourtant convaincu de poursuivre l’aventure du tourisme dans le marais. D’abord simple intermédiaire, il a exercé sous son nom à partir de 1913. Son surnom « l’amiral Clochard » viendrait de l’expression « amiral d’eau douce » utilisée dans la presse en 1921 et reprise par le ministre Vigier lors de sa visite.

 

Jusqu’en 1945, de rares familles proposaient des excursions touristiques à partir des communes du marais avec un ou deux bateaux. Parfois, il fallait faire appel à des proches pour obtenir une barque et un marinier. A la mort de « l’amiral Clochard » en 1949 à 93 ans, il était à la tête d’une véritable entreprise de batellerie.

 

Jean-Louis Gibaud parcourt les archives, journaux, brochures pour vérifier les faits. Il est co-auteur de l’ouvrage Se souvenir de Coulon (Geste éditions, 2010) et a écrit sur « Les débuts du tourisme à Coulon » (Coulon Info, février 1999).

Si vous le croisez, il vous parlera aussi de la vraie histoire de la rue de l’Eglise où il demeure, à une époque où la configuration de l’habitat et des voies d’eau était très différente. Il est intarissable.
Marais poitevinMaison du MaraisHistoireMarais poitevinConseils de ProsEn groupeEn situation de handicapEn soloA plusieurs famillesEntres amisEn FamilleTouristes à véloAu fil de l’eauCités de caractère, Ville d'Art et d'histoireLe saviez vous ?Marais poitevinSoyons écolos et responsables

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme