Current Size: 100%

J'ai rencontré Nicolas et son grand père le berger à Mouton Village !

Persil

Par Persil

le lundi 26 mai 2014

Voir les commentaires

  • J'ai rencontré Nicolas et son grand père le berger à Mouton Village !

A Mouton Village, à VASLES 

 

" Dis grand-père, toi qui as été berger pendant longtemps, dessine-moi un mouton... "

 

Découverte des espèces de moutons

 

Nicolas, si tu voulais un mouton avec des cornes en tire-bouchon, je te dessinerais un mouton « racka ». Connu en Hongrie depuis le XVIe siècle, avec des cornes qui peuvent atteindre jusqu’à 1,50 m d’envergure, c’est un animal en voie de disparition...

 

Je parcours un sentier ombragé en écoutant le berger raconter à son petit-fils son ancien métier-passion, ses émotions, des épisodes de sa vie bien remplie. L’histoire que l’audioguide me transmet est plaisante, l’enfant et le grand-père sont complices, et les informations sont accessibles à tout âge. Les ambiances sonores et musicales transportent et forcent l’imagination.

Je vois que tous les visiteurs n’ont pas pris l’appareil. Dommage pour eux, car cet enregistrement efface immédiatement la lassitude qui pourrait se dégager de la visite d’un parc de moutons. Ici, cet animal n’est pas banal. A Mouton Village, on «conte» les moutons et le parcours devient alors riche et diversifié. Je n’oublierai pas de si tôt le voyage des mérinos partant d’Espagne pour rejoindre Rambouillet, ou la séquence qui décrit le travail pénible du berger pendant les nuits d’orage en montagne, ou bien encore ce qu’il advient des petits agneaux Karakul. J’en tremble encore…

 

Enclos des moutons

 

Un parc aux mille facettes

Je longe les parcs de moutons, vingt races différentes installées dans de beaux décors qui évoquent leur région d’origine. Le bel enclos des Karakul a un air oriental alors que celui des Black Face me rappelle une île granitique écossaise. Quelques chevrettes facétieuses et très poilues (ce qui explique leur présence dans ce parc de moutons qui présente d’autres animaux à laine comme l’alpaga ou le cochon laineux) se précipitent sur moi pour jouer, ou plus sûrement pour quémander une poignée d’herbe. Je fais quelques incursions dans l’arboretum, le parc de 6 ha est planté de 6000 végétaux, certains sont identifiés. On m’interpelle pour me proposer d’assister à la démonstration du chien de berger. Le border-collie a très envie de faire l’artiste.

Il obéit à la voix et à l’œil de son maître et il n’a pas son pareil pour pousser des canards indiens sur un toboggan et dans une mini-piscine. Je croise quelques animaux d’une ferme improbable, sans doute la propriété de lilliputiens, une poule rare et une vache naine viennent me saluer à mon passage. J’entends les cris de joie des enfants donnant le biberon aux petits agneaux. On ne sait qui de l’agneau, qui de l’enfant est le plus heureux de l’ingestion du merveilleux breuvage.

Ici,les propositions sont variées, ce qui justifie peut-être le tarif d’entrée (le tarif individuel est le plus élevé des sites du département, mais le tarif famille est très avantageux).

 

Chien de berger

Démonstration du chien de berger avec les oies

 

Un accueil soigné

J’ai beaucoup aimé Mouton Village tout en me demandant constamment : qu’a-t’on voulu proposer au visiteur ? Quel est le sens de cette offre ? Un jardin pour enfants ? Un conservatoire de races ovines ? Pourquoi l’a-t-on appelé « Mouton Village » ? On ignore tout de la réalité économique et historique de Vasles. J’aurais souhaité que l’on me précise le sens de cette réalisation et le lien avec le territoire visité.

Pour autant, j’ai été surpris par la diversité de cette espèce animale (magnifiques « quatre cornes ») et par la beauté du site. Pendant deux heures, j’ai fait un fabuleux voyage aux quatre coins de la planète et désormais, je le jure, je ne dirai plus « banal comme un mouton ».

L’accueil des visiteurs est soigné : plusieurs espaces de pique-nique, une aire pour les camping-cars, plusieurs espaces-jeux pour les enfants, des sentiers accessibles aux poussettes… Les étrangers sont particulièrement gâtés : les textes des panneaux d’information sont traduits en anglais, et l’enregistrement sonore existe dans la langue de Shakespeare ainsi qu’en espagnol et en allemand, une rareté parmi les sites touristiques des Deux-Sèvres.

 

             Espèce de mouton espèce de mouton Espèce de mouton

Les différentes espèces de moutons, dans le parc de Mouton Village ! 

  • Venez découvrir le parc de Mouton Village, à Vasles, en Deux Sèvres.
  • Et pensez à prendre la carte Ambassadeur 79 pour bénéficier d'une Gratuité pour les Deux-Sévriens dès lors que vous êtes accompagné d'une personne s'acquittant d'un droit d'entrée plein tarif adulte.
  • Pour un petit avant goût des prochaines visites, aller faire un tour sur notre web série "Y'a quoi à voir en Deux Sèvres ?" 
  • Toutes les autres visites de Charlie Persil
AnimauxBiodiversitéDeux-SèvresHistoire naturelleMini fermeParc naturepaysagevisiteMouton villageEn familleNatureLes gens d'iciA deuxAmbassadeur Deux-SèvresAvec un bébé en bas âgeEn groupeEn soloA plusieurs famillesEntres amisEn FamilleBalades, randonnéesPendant les vacances...

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme