Current Size: 100%

J’ai porté l’épée et j’en suis encore esbaudi...

Persil

Par Persil

le mardi 05 août 2014

Voir les commentaires

  • J’ai porté l’épée et j’en suis encore esbaudi...

Au Château de Saint Mesmin,

 

« Marguerite d’Anjou, ma suzeraine, a besoin d’hommes d’armes pour livrer sa guerre outre-Manche… »

 

Le seigneur Aymeric de Versaillis nous attend de pied ferme à l ‘entrée du pont-levis de bois : il recrute. Il veut lever une armée pour partir à la guerre contre les Anglais. Indulgent, il nous laisse passer, le temps de visiter les premières salles. Dès la sortie du logis, il réapparaît avec ses gens d’armes et nous voilà poussés vers le bureau de recrutement… Dix minutes plus tard, l’épée à la main, nous rentrons en lice et apprenons les premières parades et les premières attaques… En garde !

 

Le Château de Saint-Mesmin, qui date du XIVe siècle, a littéralement été reconstruit. Après les Guerres de Vendée et surtout la tempête de 1983, il n’était plus qu’un champ de ruines au milieu d’une exploitation agricole. Une association releva le défi, les Conseils généraux des Deux-Sèvres et de la Vendée s’associèrent pour en financer la restauration, pas encore totalement achevée.

Ce château fort est désormais presque “hors d’eau” et sa présence massive est impressionnante. Il n’est pas difficile de remonter le temps dès que l’on passe la porte d’entrée du site. On arrive dans une gigantesque cour, la basse-cour, fermée sur trois côtés par le splendide corps de ferme. Sur le quatrième côté, le château se dresse, immense, fier, aspirant. Sans attendre, je me dirige vers la haute cour, l’office et le donjon.

 

Château Saint Mesmin

Château "fort en animation"

 

Un château fort en imagination,

Les responsables ont fait le choix de forcer l’imagination des spectateurs en leur proposant de multiples animations. C’est à prendre ou à laisser. On peut trouver sacrilège de jouer ces scènes qui peuvent sembler factices ou, au contraire, prendre beaucoup de plaisir à essayer de se mettre dans la peau d’un fantassin de l’époque. Les enfants, eux, ne s’y trompent pas : ils adhèrent immédiatement. Tous les pseudo-volontaires gesticulent les armes à la main. Rapidement, l’ambiance devient bon-enfant, les spectateurs se rapprochent les uns des autres, au propre et au figuré, et ils sont franchement époustouflés lorsque ce sont les “vrais” soldats qui engagent la démonstration, combat d’épées, de haches, ou tir à l’arc. Le thème des animations change chaque année, et le château n’en propose pas quotidiennement. Alors, choisissez bien votre jour de visite.

 

Château saint mesmin

Acitivés chevalerie, combats...

 

Ce choix scénographique, unique en Deux-Sèvres, est extrêmement plaisant et je vous conseille de télécharger le programme sur le site si vous souhaitez baigner dans les couleurs, les odeurs et les sons du Moyen-âge. La visite du château est accompagnée par un guide professionnel. Il est également possible de louer un audioguide (1€) qui permet de découvrir autrement la forteresse médiévale.

Retrouver toutes les informations et les coordonnées du Château de Saint Mesmin

Toutes les visites commentées de Charlie_Persil sur son profil auteur

Plus d'informations sur les alentours à l'Office de Tourisme du Bocage Bressuirais.

De caractèreEn familleLes gens d'iciEntres amisEn FamilleMoments festifsRéunir la tribu (anniversaires…)

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme