Current Size: 100%

J’ai enfin trouvé le cocatrix, dans un bocal de formol…

Persil

Par Persil

le jeudi 28 août 2014

Voir les commentaires

  • J’ai enfin trouvé le cocatrix, dans un bocal de formol…

Au Château d’Oiron,

 

Quel est l’imbécile qui a quitté le monde des Lumières sans éteindre l’interrupteur ?

 

 

Si cette phrase de l’artiste Basserode vous fait sourire et attise votre curiosité, alors vous êtes aptes à pénétrer dans l’univers du Château d’Oiron. Sa visite est un véritable défi. Pour l’intelligence, pour l’imagination et pour le sens de l’humour. À la sortie de bien des musées, on se sent généralement plus savant. À Oiron, dès les premières salles visitées, je prends un coup sur la tête. Où suis-je arrivé ? Je ne comprends rien, ne ressens rien. Je me sens terriblement stupide… Petit à petit, mon intérêt s’accroche, les jeux d’illusions m’attirent, les cartes et la cosmologie me donnent envie de pénétrer enfin dans le jeu qui m’est proposé.

 

Château d'Oiron

Le Château d'Oiron, son architecture, et ses oeuvres à découvrir...

 

Certaines salles sont bouleversantes. Celle des jacqueries, où les fourches plantées dans le mur rappellent toutes les violences du monde. Ou encore, la salle d’armes où sont présentés « douze corps en morceaux », pour chahuter l’habituelle glorification de la puissance militaire. J’avoue avoir été totalement hypnotisé par la Chambre du Cours des Choses. Salle exiguë, un fauteuil noir, un écran et des images qui défilent, dont je ne vous dirai rien, car je n’ai pas le temps de vous expliquer le mouvement perpétuel !

 

Le Siècle des Lumières lutta contre l’obscurantisme, l’ignorance et la superstition. Oiron propose un étonnant itinéraire qui s’inspire des cabinets de curiosité de la Renaissance, s’amuse et nous amuse avec les connaissances de toutes sortes, en n’ayant pas peur d’engendrer de l’incompréhension et parfois même du doute. Par une petite porte entrouverte, je découvre l’incroyable, l’inoubliable cocatrix dans son bocal de formol. Cet animal mythique dont on disait qu’il était amphibie fut classé Monstre Historique en 1933. Il parait qu’il rend sages tous les enfants désobéissants…

 

Certains espaces sont splendides : la célèbre galerie des chevaux, les décors somptueux de la Chambre du Roi et du Cabinet des Muses, et plus encore, la très longue galerie Renaissance et ses peintures murales et plafond qui rappellent que l’écrin que constitue le château est à lui seul le plus beau des trésors d’Oiron.

L’art contemporain a pour moi bien des mystères et des limites. Par exemple, dans la Chambre de l’Espace Temps. Je ne saurai dire où se trouve la dimension artistique d’une telle proposition…

 

                         Château d'Oiron Château d'Oiron

La Gallerie Renaissance, et la Chambre de l'Espace Temps, Château d'Oiron
(CP : Charlie_Persil)

 

En revanche, j’ai été ému dans le hall d’entrée où sont présentés, non pas les portraits familiaux comme il était d’usage, mais les écoliers d’Oiron. Ou encore, dans la salle à manger où 150 assiettes présentent les silhouettes d’Oironnais. Pour impliquer la population dans une œuvre artistique et poser la question du temps.

 

Chapeau Oiron ! Chapeau l’artiste !

Les coordonnées et les renseignements sur le Château d'Oiron 

L'Office de Tourisme du Thouarsais vous accueille

Après la visite du château, arrêtez vous pour manger, au Relais du Château !

Toutes les visites commentées de Charlie_Persil sur son profil auteur

Arts contemporainsDeux-SèvresThouarsvisiteChâteau d’OironDe caractèreHistoireLes gens d'iciCités de caractère, Ville d'Art et d'histoireLes incontournables

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme