Current Size: 100%

J'ai croisé Lamartine au Centre d'Interprétation Géologique du Thouarsais

Persil

Par Persil

le mardi 26 août 2014

Voir les commentaires

  • J'ai croisé Lamartine au Centre d'Interprétation Géologique du Thouarsais

Centre d'Interprétation Géologique, à Thouars.

 

« Objets inanimés, avez-vous donc une âme qui s’attache à notre âme et la force d’aimer ? »

 

En poussant la porte de la salle d’exposition, je repense à ces vers de Lamartine et je me dis que les pierres, sans vie, n’ont que bien peu d’intérêt. Erreur !

Je savais bien que les habitants du Bocage Bressuirais et ceux du Thouarsais étaient fort différents. J’ignorais que la géologie pouvait me fournir quelques explications.

La plaine du Thouarsais est établie sur des calcaires, les parcelles sont importantes, régulières et fertiles, à vocation céréalière. L’habitat est regroupé sur les bords du Thouet, car c’est le seul point d’eau conséquent.

Le bocage bressuirais est un territoire vallonné. Les sols granitiques impropres à la culture céréalière donnent des prairies naturelles destinées à l’élevage. Les parcelles sont petites et l’habitat dispersé, car les sources y sont nombreuses.

 

Centre Géologique du Thouarsais

 

Étonnant ! Ainsi, les pierres parlent. Elles nous disent ce qu’elles ont fait de nous, comment elles ont formé nos caractères et nos sociétés, défini nos habitats, nos activités et modes de vie. Bâtir en tuffeau, chauffer le calcaire à 1000° pour fabriquer la chaux qui amende les champs, produire la faïence à partir des argiles, planter les vignes sur les terres caillouteuses, sculpter, creuser des carrières, fabriquer des tuiles, autant d’activités directement liées au sol qui depuis toujours ont rythmé la vie des hommes du Thouarsais.

 

Un présent sans passé n’a pas d’avenir disait l’historien Braudel.

Lorsque j’étais à l’école, les cours de géologie m’ennuyaient. Seules, les pierres à mica réussissaient à attirer mon attention, j’étais fasciné par les éclats de lumière qu’elles renvoyaient. J’appris rapidement que tout ce qui brille n’est pas d’or… et me désintéressai totalement de la chose géologique. Jusqu’à la visite de cette exposition thouarsaise.

Les pierres nous racontent d’interminables histoires, car elles ont de la mémoire. Les roches, les minéraux et les fossiles sont les témoins uniques de la très longue histoire de notre planète. Ils constituent un patrimoine à part entière, non renouvelable, aussi important que les patrimoines culturels et environnementaux qu’il faut donc protéger avec opiniâtreté. Le Centre d’interprétation géologique du Thouarsais y contribue avec talent et pédagogie. Il mériterait toutefois un petit toilettage (remplacement de pièces disparues dans le « Géobidule », des vieux téléviseurs à tube qui ne sont accessibles qu’à 2 personnes à la fois…) Au cours de cette heure de visite (que l’on peut jumeler avec le Centre Résistance et Liberté situé dans le même bâtiment), je crois bien avoir frôlé l’âme de ces objets inanimés…

 

           Centre d'Interprétation Géologique du Thouarsais Centre d'Interprétation Géologique du Thouarsais Centre d'Interprétation Géologique du Thouarsais

Un accueil de qualité, panneaux pédagogiques et explicatifs durant la visite

Centre d’Interprétation Géologique du ThouarsaisDe caractèreLes gens d'iciAmbassadeur Deux-SèvresEntres amisEn FamilleC'est gratuit !Le saviez vous ?Pendant les vacances...

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme