Current Size: 100%

Evadez-vous au "Rêve de l'Aborigène", festival insolite...

Miss Gâtine

Par Miss Gâtine

le lundi 20 juillet 2015

Voir les commentaires

  • Evadez-vous au "Rêve de l'Aborigène", festival insolite...

Un bel et grand espace de verdure, arboré et au bord de la sinueuse rivière du Thouet… Vous vous trouvez au domaine de Soulièvres, non loin de la « Petite Cité de Caractère » d’Airvault. C’est dans ce cadre majestueux que va se dérouler, du 24 au 26 juillet, le festival du « Rêve de l’Aborigène », 3 jours de découvertes musicales et culturelles. Entretien avec Lise Boucabeille, co-Présidente de l’Association du Rêve de l’Aborigène.

 

Le festival se déroule ici depuis un certain nombre d’années, depuis quand exactement ?

Affiche_festival_Reve_Abo

 

 

En 2015, il s’agit de la 14ème édition. Ce festival existe depuis 2002 et s’est toujours déroulé ici, à Airvault, sur le domaine de Soulièvres. C’est aussi grâce à cette constance que nous avons de plus en plus de festivaliers, des habitués mais aussi, d’année en année, de nouveaux adeptes qui viennent découvrir notre festival !! Nous pouvons aussi signaler que ce festival est unique en son genre au niveau européen, le seul qui fait découvrir les trois éléments musicaux en rapport avec la culture aborigène : le didgeridoo, la guimbarde et le chant diphonique. Cette singularité renforce l’attrait du public pour ce festival.

 

 

 

 

 

Depuis ses débuts, le festival affiche la philosophie d’un événement « dans le respect de la nature et de l’humain ». Qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

Festival_Reve_AboCette idée est très importante pour nous et tout le festival tourne autour de ces valeurs essentielles. En ce qui concerne le respect de la nature, le site est équipé depuis le début en toilettes sèches, nous faisons le tri des déchets, nous faisons des démonstrations de land art, de la cuisine bio est proposée… pour ne citer que ces quelques exemples !


Quant au respect de l’humain, cette notion est tout aussi essentielle pour nous et chaque chose est pensée en suivant cette idée. Par exemple, nous avons, cette année, développé un pôle pour les personnes handicapées : un accueil spécial a été mis en place pour ce public et une gratuité est accordée pour l’accompagnateur de la personne. Nous avons d’ailleurs 2 personnes en situation de handicap moteur qui sont responsables de cette logistique et qui proposeront, le cas échéant, les possibles améliorations à mettre en place par la suite pour la réussite de cet accueil spécifique.


Festival_Reve_AboNous prônons aussi l’idée d’un festival sans alcool, toujours dans le respect de l’humain, par solidarité envers les peuples autochtones qui ont été victimes d’alcoolisation massive lors de la colonisation de leurs terres natales. Cette interdiction n’apporte que des effets bénéfiques sur le festival : on n’y rencontre très peu d’agressivité et on voit arriver un public intergénérationnel dont beaucoup de familles avec enfants. Un pôle « animation » a d’ailleurs été créé spécialement pour ces petits bouts !!

 

Et en terme de fréquentation, à quoi vous attendez-vous ?

L’année dernière, nous avons accueilli environ 5 000 festivaliers sur les 3 jours que dure le festival. Cet événement attire un public de plus en plus nombreux d’année en année et nous n’allons pas nous en plaindre ! Nous avons aussi l’avantage d’une manifestation qui se déroule en extérieur, donc sans réel problème de capacité : la prairie de Soulièvres s’étend sur plusieurs hectares !!

 

 

 

En ce qui concerne la programmation 2015, vous proposez des concerts, des conférences, des ateliers, des stands… Avez-vous quelques exemples à nous donner ?

Festival_Reve_AboIl y a effectivement beaucoup d’animations, comme des ateliers ou des conférences, proposées par des associations plus ou moins militantes. On peut citer « Travel y Art », une association spécialisée dans la création d’évènementiels pour découvrir les cultures anciennes, les « Sea Sheperd » pour la protection et la défense des fonds marins, « ICRA International » pour la promotion des peuples indigènes, « un pont vers le Gange » qui finance des micro-projets dans plusieurs domaines (scolarisation, hébergement, médecine…) dans le nord de l’Inde…

Il y aura encore une conférence de Vanessa Escanlante sur « la révolte des rêves aborigènes » qui donnera une information neutre sur la situation actuellement difficile des Aborigènes en Australie.

En ce qui concerne les ateliers, certains sont organisés autour du bien-être avec des massages, de la méditation, de l’initiation au tai chi ou au yoga… Il y en a pour tous les goûts ! Nous proposons aussi, cette année, beaucoup d’animations pour les enfants : de la poterie, des contes, de la fabrication de jouets en bois, les marionnettes, une initiation au jonglage… Ce jeune public aura de quoi s’occuper !!

 

Et du côté des infos pratiques ?

Festival_Reve_AboLe festival court sur trois journées : il se déroule du vendredi 24 à midi jusqu’au dimanche 26 juillet tard dans la nuit !... Vous avez des concerts une bonne partie de la journée, des stands, des conférences, des films…

Les tarifs sont de 20€ la journée, 30€ pour deux jours et 40€ pour les trois jours. L’accès est gratuit pour les moins de 15 ans, un tarif réduit est accordé aux personnes à mobilité réduite ainsi qu’une gratuité pour l’accompagnateur le cas échéant.

Pour la partie restauration, de la cuisine bio est proposée sur différents stands et une cuisine auto-gérée, utilisant des méthodes de cuisson dans le respect de la nature, est mise à la disposition des festivaliers.

Enfin, en ce qui concerne l’hébergement, il y a un camping directement sur le site, le camping municipal ainsi que des chambres d’hôtes et hôtels sur Airvault et les proches alentours.

Pas de problème, tout est fin prêt pour accueillir les festivaliers !!!


Et vous, que faites-vous ce week-end ??

 

Retrouvez la programmation complète du festival et toutes les informations utiles :      Page Facebook de l’Association « Aborigène Rêve »
FestivalAutrementFestivitésConseils de ProsA deuxEntres amisEn FamilleMoments festifs

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme