Current Size: 100%

Et j’entends siffler le train…

Bénédicte

Par Bénédicte

le mercredi 08 juillet 2015

Voir les commentaires

  • Et j’entends siffler le train…

« Le train à destination de Montreuil-Bellay, s’arrêtera en gare de Bressuire… 10 minutes d’arrêt… » Longtemps les voyageurs ont dû entendre cette annonce dans le début du XXème siècle dans le Nord Deux-Sèvres. Venez voyager au temps du «TDS » comme ils le disent ici, arrêtez-vous à la gare de fret et dormez dans un train couchettes à Bressuire. Le train sera la thématique de notre découverte alors au coup de sifflet, montez !

 

 

TDS, ça évoque chez vous…

Tout De Suite vous pourriez dire "Tenue de Soirée", ou bien "T’aimes les Desserts au Socolat", ou encore "Taxe De Séjour" (moins joli...), et pourquoi pas "Taxi Du Sud" ? Eh bien non, il faut remonter un peu vers le Nord-Ouest, pas loin du Puy du Fou ® … Eh oui TDS ici c’est pour Tramway Des Deux Sèvres… Qui connaissait ? Je me suis renseignée pour vous, venez-voir...

Tramway des Deux-Sèvres

Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A

 

Camille Jouffrault : un défenseur acharné du TDS

Camille Jouffrault - Sénateur des Deux-Sèvres

 

Né à Argenton-Château, il est reçu avocat à Paris à la suite de ses études.

 

A 27 ans, il est conseiller général, maire à 31 ans puis premier député de gauche de la circonscription de Bressuire à 34 ans.

 

Il est élu au Sénat en 1891 et devient membre de la commission départementale des chemins de fer au Sénat. Il va alors se battre pour l’édification d’une ligne de tramway dans le nord des Deux-Sèvres, et d’une gare à Argenton –Château, et c’est le début du TDS. Les travaux durent 3 ans.

 

 

 

1898-1939 : 40 ans de Tramway en Deux-Sèvres…

Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A

Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A - collection JC Bosviel

 

Cette ligne des Tramways des Deux Sèvres, reliant Bressuire à Montreuil-Bellay dans le Maine-et-Loire, ouvre entièrement en 1898. C’est enfin un nouveau réseau de voie ferrée secondaire qui distribue les cantons oubliés jusqu’alors. Le journal local « Le Conservateur Bressuirais » nomme alors la région d’Argenton les Vallées, « la Petite Suisse Argentonnaise ». Concurrencée par la route, la ligne fonctionne seulement pendant 40 ans et s’arrête en 1939. La ligne comptait 26 arrêts appelés soit station, halte ou arrêt le long des 62 km de la voie.

Depuis le terminus de Montreuil-Bellay, on pouvait rejoindre Paris via Saumur et Tours. En 1968, un journaliste de la Nouvelle République fait remarquer « que l’on pouvait, grâce au TDS, atteindre la capitale en moins de temps en 1928 (8h30) que maintenant (1968) en 9h ».

 

  • Ce tramway rural cheminait sur une voie métrique moins gourmande que la voie normale d’un train (1 m contre 1.435 m), et l’emprise du chemin de fer était aussi nettement plus important avec une largeur de 20 m contre 3.50 m seulement pour le tramway, ce qui représentait aussi un coût moindre de construction !

 

Expositin Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A - Gare de Bressuire

Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A - collection A. Giret

 

Bressuire était le point de départ de la ligne.

Deux tramways reliaient quotidiennement la capitale du Bocage à Montreuil- Bellay. La façade de la gare est dite de style « maillot de bain » du fait de la disposition de ses briques.

 

La halte de Chambroutet

était le troisième arrêt après Bressuire Ville et Saint Porchaire. On aperçoit la publicité pour « Bouillon Kub » déjà présente dans l’espace public.

Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A - Halte de Chambroutet Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A - Gare d'Argenton Château

Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A

Collections A. Giret et JC Bosviel

 

La gare d’Argenton-Château

était située le long de la route des Aubiers, devenue plus tard avenue de la gare puis avenue Camille Jouffrault (1845-1905). Elle était située à l’emplacement actuel de la caserne des pompiers.

 

La gare de Cersay

est considérée par les collectionneurs de cartes postales comme la « star des TDS » : pas moins de 6 vues différentes…

  • Une délibération en 1906 du conseil municipal de Cersay exigeait que le chef de gare soit un homme !

Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A - Gare de Cersay

Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A - Collection JP Baster

 

Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A

 

 

Le TDS, Tranway des Deux-Sèvres, était surnommé le « Tramway Déraillant Souvent », ou encore Train Des Sénateurs, Tête De Sot, Raballot, Boite à sucre. Son histoire a même fait l’objet d’une chanson « Le Tacot ».

 

Le trafic de marchandises était important et au vu de la quantité de barriques transportées, on constate la forte production viticole de l’Argentonnais déjà à l’époque.

 

Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A - Collection P.Marsault

 

Le passage du Tramway dans la Vallée de l’Argentonnais a laissé de nombreuses traces, relatées au travers d’une exposition concoctée par l’association des 3A d’Argenton les Vallées. Cette association a pour but la mise en valeur du patrimoine de cette vallée. Elle y développe les circuits de randonnées, organise des visites guidées et s’intéresse à la collecte et au partage de son histoire. Voici quelques extraits tirés de cette expo « Au temps du TDS » pour comprendre Argenton les Vallées à l’époque du TDS…

 

http://www.tourisme-deux-sevres.com/preparer-votre-sejour/agenda/715815-visite-estivale-2015 - Pont Cadoré

Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A

Collection H et J Menuault


Au temps du TDS…

Avant d’être l’école supérieure de jeunes filles construite en 1885, ce lieu fut un cimetière puis un champ de foire. Le cimetière actuel date de 1844.

Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A - Ecole supérieure des Jeunes Filles Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A - Place Léopold Bergeon

Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A - H et J Menuault

 

L’école publique de garçons est construite rue de la Montagne en 1862. Son enseignement y est gratuit en 1875, soit six ans avant la loi de Jules Ferry !

Coeur de la cité, la place Léopold Bergeon est le lieu de rassemblement des cavalcades et des multiples foires organisées au XIXème et XXème siècle.

 

La Porte d’entrée médiévale de la Ville du nom de « Porte Virèche » donnait côté occidental. Une rue à présent porte son nom. Cette rue part du carrefour stratégique, aujourd’hui Rond point du 4 août, pour pénétrer au centre de la cité. Deux autres portes médiévales donnaient accès à la ville : la Porte Gaudin (restaurée), et la Porte de l’Abreuvoir (vestiges).

L’hôpital créé en 1685 près de l’église Sainte Radegonde aujourd’hui disparue, accueillait des blessés de la guerre 14-18 et servait de maternité lors de la seconde guerre mondiale.

Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A - Eglise Saint Gilles

Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A

Collection H et J Menuault

 

Le portail de l’église Saint Gilles existait déjà avec ses voussures sculptées remarquables. Il fut classé monument historique en 1907. C’est un des plus beaux exemples de l’Art roman en Poitou. Son superbe portail du XIIème siècle est à la fois en tuffeau et en granit.

 

Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A - Commerces rue du prieuré

Exposition Tramway des Deux-Sèvres - Argenton les Vallées © Association Les 3 A

Collection H et J Menuault


Au temps du TDS, on dénombrait 80 commerçants et 60 artisans au milieu du XX ème siècle à Argenton-Château. La rue du prieuré était un exemple de ce dynamisme. Ces boutiques, fermées pour la plupart aujourd’hui, sont réinvesties lors de Festiv’Arts, festival qui célèbre les arts plastiques sur un week-end en mai.

 

De nombreux ouvrages liés au TDS

 

De nombreux ouvrages monumentaux aujourd’hui encore visibles sont issus de la réalisation du TDS. En témoigne les nombreux ponts tels que le Pont Cadoré ou le Pont sur l’Ouère. Le Pont Cadoré, à trois arches gothiques, conserve ses guérites de chaque côté ainsi que ses meurtrières. La vallée de l’Ouère a été aménagée en 1969 en espaces de loisirs avec la formation du lac d’Hautibus, avec à proximité le Pont de l’Ouère (pont utilisé par le Tramway) et le Pont d’Hautibus. Vous trouverez aussi le Pont Neuf, qui n’a de neuf que son nom !

 

Découvrir Argenton les Vallées

Sur les pas de l'Oncle Georges

 

 

Profitez du circuit découverte aménagé autour du Clos de l’Oncle Georges pour découvrir ce merveilleux patrimoine.

 

 

Rejoignez également l’association des 3 A qui organisent les « Balades d’un soir », chaque jeudi soir de l’été. Ces visites gratuites sont sur les thèmes de la découverte du site monumental ou naturel.

 

 

Le livret découverte « Sur les Pas de l’Oncle Georges » est disponible gratuitement à la Maison des Services place Léopold Bergeon ou aux bureaux d’accueil de l’Office de Tourisme du Bocage Bressuirais.

 

Un livre pour découvrir les Trésors d’Argenton les Vallées est en vente aussi à l’Office de Tourisme.

 

 

 

Les voies Vertes…
Sur le Bocage Bressuirais, on dénombre plus de 50 km de ce que l’on appelle à présent les « Voies vertes ». Vous savez, les fameuses voies que de nombreux hommes forts ont bâties au temps du développement des chemins de fer, eh bien à présent, vous pouvez les emprunter tranquillement à pied, à vélo ou à cheval, en toute sécurité avec la petite famille ! Profitez également de l’aménagement de la Vélo-Route « La Vallée de l’Argenton » pour une balade de 54 km à vélo

Les Voies Vertes…

Voies Vertes dans le Bocage Bressuirais

© P Wall

 

Sur le Bocage Bressuirais, on dénombre plus de 50 km de ce que l’on appelle à présent les « Voies Vertes ». Vous savez, les fameuses voies que de nombreux hommes forts ont bâties au temps du développement des chemins de fer, eh bien à présent, vous pouvez les emprunter tranquillement à pied, à vélo ou à cheval, en toute sécurité avec la petite famille ! Profitez également de l’aménagement de la Vélo-Route « La Vallée de l’Argenton » pour une balade de 54 km à vélo qui permet de relier le "Thouet à vélo" à la Voie Verte entre Bressuire et Nueil-Les-Aubiers.

 

 

Alors avec tout ça, je pars visiter de suite la maquette ferroviaire animée à Bressuire, avant de déjeuner au wagon-restaurant le Petit Brasseur, puis un petit tour à vélo avec les enfants sur la Voie Verte et après toutes ces activités, le repos sera  le bienvenu dans les couchettes du wagon-lit… Et vous, c’est quoi votre programme le week-end prochain ?

agendaBiodiversitécitéDeux-SèvreségliseFestivalMarché traditionnelParc naturepaysageDe caractèreParoles d'office de tourismeA deuxCamping caristeEn groupeEn situation de handicapEn soloA plusieurs famillesEntres amisEn FamilleTouristes à véloA bicyclette…Au fil de l’eauBalades, randonnéesC'est gratuit !Les rendez-vous de l'histoireEn soiréeLe saviez vous ?Les beaux livresLes incontournablesLes petits coins secretsPendant les vacances...

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme