Current Size: 100%

3 pigeonniers à découvrir

Stendy

Par Stendy

le vendredi 03 juin 2016

Voir les commentaires

  • 3 pigeonniers à découvrir

Au détour d’un chemin, caché au milieu de la végétation, il vous arrive de trouver une tour où vous trouvez à l’intérieur une multitude de « trous »… Est-ce une « tour gruyère » ?

Non, rien à voir avec le fromage, vous venez de rencontrer un pigeonnier !

Qu’est-ce qu’un pigeonnier ?

Le pigeonnier est un édifice construit à partir du Moyen-Âge qui fait partie du domaine d’un seigneur. On y abritait dans des niches de nombreux pigeons, qui constituait de la viande fraîche à mettre sur la table ainsi qu’un engrais excellent pour les champs, la colombine, obtenu avec leurs fientes.  Les pigeons servaient aussi à l’acheminement du courrier. 

 

Le pigeonnier avait donc un but pratique dans les campagnes françaises, mais aussi britanniques et en Moyen-Orient où l’on en trouve aussi. À partir de 1789, les pigeonniers ont été abandonnés par les seigneurs et parfois la population les utilisaient, avant un total abandon à la fin du XIXème siècle.

En Deux-Sèvres, on compte plus d’une dizaine de pigeonniers encore existants. Parmi eux, trois ont une caractéristique particulière qu’il vous faut aller voir ! Parcourons le département du nord au sud pour rencontrer les plus beaux pigeonniers des Deux-Sèvres :

 

  • Le pigeonnier de Tourtenay, 100% troglodyte

TOURTENAY – 13 km de Thouars

Pigeonnier troglodytique de Tourtenay

Unique en Europe, ce pigeonnier de 12 mètres de haut construit par des moines au VIIème  siècle a la particularité d’être troglodyte, c'est-à-dire qu’il a été creusé dans le tuffeau sous le niveau du sol. Seul son toit circulaire coiffé d’ardoises s’aperçoit à la surface de la terre. Les quelques 4 000 pigeons qui y élisaient domicile ont notamment permis la communication entre les moines de Tourtenay et un prieuré normand.

Depuis les années 1950, le pigeonnier de Tourtenay est privé et appartient au Clos de Bois Ménard. Les propriétaires actuels profitent de la qualité exceptionnelle de l’édifice pour valoriser auprès du public les différents vins qu’ils produisent.

 

  • Le pigeonnier de Pouzay et sa toiture végétale

BÉCELEUF – 19 km de Niort

Pigeonnier de Pouzay à Béceleuf, majestueux

Pas très loin du logis seigneurial de Pouzay, et caché par la végétation, le pigeonnier de Béceleuf fut construit au XVème siècle. Ses 16 mètres de haut permettaient d’accueillir jusqu’à 5 000 pigeons. Délaissé par l’homme, le toit s’est effondré pour devenir un édifice à ciel ouvert. C’est là qu’un chêne a poussé en son centre et lui fait aujourd’hui office de toiture végétale. Curiosité rare, le pigeonnier de Pouzay est devenu le symbole de la commune de Béceleuf, qui est aujourd’hui un lieu prisé pour les étapes de la marche des Galipotes ou comme lieu d’exposition artistique en août.

Quant au chêne, il est classé parmi les 250 arbres remarquables de l’hexagone par l’association A.R.B.R.E.S. et fait le bonheur des fans de rando et de photo.

 

Le pigeonnier by @Timbrado on Instagram

Le pigeonnier par Timbrado

 

  • Le pigeonnier de la Poste Royale

SAUZÉ-VAUSSAIS – 21 km de Melle

 

 

Construit sous Henri IV à la fin du XVIème siècle , le pigeonnier appartenait à la famille Coulleau du Vigneau. Il se démarque par sa base non pas circulaire mais carrée, et avec un étage octogonal. La vocation première de ce pigeonnier était l’acheminement des pigeons voyageurs, 520 au total, qui était rattaché à la Poste Royale de Sauzé. En ruines, l’édifice est donné à la mairie de Sauzé-Vaussais en 1993.  Durant trois ans la commune démonte, rénove et transporte les différentes pièces du pigeonnier pour le remonter complètement en 1999 sur son emplacement actuel, le long de la route départementale D948. Si vous y entrez entre ces murs levez la tête, vous verrez sa belle charpente en châtaigner.  

 

Crédit bandeau du haut : Panos Panagiotis
Deux-SèvrespaysagevisiteDe caractèreInstagramersLes gens d'iciA deuxAmbassadeur Deux-SèvresCamping caristeEn soloEntres amisTouristes à véloBalades, randonnéesC'est gratuit !Les rendez-vous de l'histoireLes petits coins secrets

Commentaires Facebook

Les sites

Deux-sévres Tourisme